À la UneCôte d'IvoirePolitique

Côte d’Ivoire-Dialogue avec Ouattara/ Soro ne désavoue pas Alain Lobognon mais va poursuivre son combat

Le torchon brûle entre le ministre Alain Michel Lobognon et le camp de Guillaume Soro. Sorti de prison vendredi 25 juin, Lobognon a expliqué vouloir servir de courroie de transmission entre Ouattara et Soro en vue de dissiper les malentendus entre eux. Une initiative qui semble ne pas plaire au camp Soro dont les cerbères sont montés au créneau pour traiter Lobognon de lâche. Cependant, Soro, lui-même n’a pas désavoué son ami.

Par communiqués interposés, les camps Soro et Lobognon s’affrontent dans une étonnante bataille fratricide. Comment les deux amis inséparables hier en sont venus à s’étriper par personnes interposées et par des communiqués qui s’entrechoquent ? Dès sa sortie de prison, Alain Lobognon avait réitéré ce qu’il avait déjà annoncé il y a quelques mois, à savoir tenter une médiation entre Soro et Ouattara.

Publicité

Cette sortie semble avoir hérissé les proches de Soro dont Franklin Nyamsi. Ce dernier a depuis hier commencé à présenter Lobognon comme quelqu’un atteint du Syndrome de Stochkolm. Mieux, le Conseiller spécial de Soro a affirmé que l’initiative de Lobognon n’aurait pas eu l’assentiment de son leader et ami. Une assertion qu’a démenti dans la journée du 26 juin, le porte-parole de Lobognon.

Selon Jean-Paul Beugrefoh, « l’appel au dialogue direct lancé par le Ministre Alain Lobognon a totalement et entièrement le soutien du Président Guillaume Soro, ancien Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire avec lequel il a longuement échangé sur l’initiative ». Répondant aux textes de Nyamsi et de Affousy Bamba, le porte-parole de Lobognon « demande aux Ivoiriens et aux Démocrates épris de Paix de n’accorder ni intérêt, ni crédit aux publications tendancieuses faisant croire que la belligérance est au dessus du Pardon et de la Réconciliation nationale dans notre Pays ».

Lire aussi:https://www.afrikmag.com/cote-divoire-libere-avec-freres-de-soro-alain-lobognon-parle-de-sa-tristesse/

Dans la soirée du 26 juin, Touré Moussa, Directeur de la Communication de Soro a fait circuler un communiqué sur l’affaire. La substance du communiqué est sans appel: Soro n’a jamais désavoué l’initiative d’Alain Lobognon, même si celui-ci l’aurait informé après des tenants et aboutissants de sa mission. Cependant, Soro dit douter des intentions de Ouattara dont la justice vient de condamner lourdement des proches à lui.

« Il nous apparaît important de faire savoir que c’est après diffusion de ladite déclaration que M. Soro en a su le contenu. M. Lobognon l’a joint ce jour dans l’après-midi, pour lui expliquer les motivations de cette initiative personnelle. M. Soro Guillaume, fidèle à sa posture d’homme d’État, en a pris bonne note (…) Il les assure de sa détermination décuplée par la provocation judiciaire à laquelle il a été donné d’assister. Il poursuivra son combat pour l’avènement de l’État de droit et la démocratie en Côte d’Ivoire. », indique le communiqué de Touré Moussa.

Publicité 2

Il est clair que Soro est sur un fil sur cette affaire. Alors que certains de ses lieutenants pourfendent Alain Lobognon, lui joue les funambules en s’abstenant de désavouer son ami Lobognon. Il n’est pas demandeur, mais il ne refusera pas aussi les fruits d’une mission qui baisserait les tensions entre Ouattara et lui.

Lire aussi:https://www.afrikmag.com/cote-divoire-ble-goude-fait-le-show-a-paris-remerciements-revelations-et-verites/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page