À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Côte d’Ivoire/ L’opposition vole en éclats: le FPI d’Affi N’guessan accuse Bédié et Gbagbo

L’opposition ivoirienne n’est pas parvenue à s’entendre sur des listes communes avant de s’engager dans les élections législatives du 6 mars 2021. Au terme d’une réunion le 18 janvier, le FPI que dirige Affi N’guessan estime avoir été floué par les plateformes dirigées par Gbagbo et Bédié.

Publicité

Dans un communiqué publié nuitamment, le FPI que dirige Affi N’guessan se désole de la volonté du PDCI et de EDS, une plateforme de l’opposition dont Laurent Gbagbo est la boussole, d’exclure les autres partis dans la formation des listes consensuelles pour les législatives.

« Le FPI constate, malheureusement, qu’au lieu d’une liste commune de l’opposition qui mutualise les compétences diverses, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), à travers la plateforme CDRP dont il est le référent, et EDS ont fait le choix d’une collaboration entre leurs deux organisations politiques, excluant ainsi le principe d’une démarche consensuelle », déplore le FPI dans un communiqué signé d’Issiaka Sangaré, son Secrétaire Général.

Affi N’guessan et ses hommes dénoncent cette démarche et ne se sentent pas concernés par les choix qu’auront fait le PDCI et EDS dans la mesure où son parti et bien d’autres comme le Cojep de Blé Goudé n’ont pas été associés aux discussions.

« Le FPI prend acte de la volonté du PDCI et de sa plateforme dénommée CDRP ainsi que de celle de EDS de ne pas coopérer avec l’ensemble de la coalition des plateformes et partis politiques de l’opposition« , conclue le FPI qui dit être en discussions avec d’autres partenaires ayant la même vision que lui.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page