À la UneCôte d'IvoireSécurité
A la Une

Côte d’Ivoire-Meurtre à Gonaté/ Sans enquête, le Général Apalo prend une décision grave

Le Commandant supérieur de la gendarmerie s’est déplacé pour voir la famille de feu Fofana Abdoulaye, un ivoirien abattu par des gendarmes à Gonaté, une localité dans le centre-ouest ivoirien. Après avoir apporté sa compassion, il a annoncé aux membres de la famille que les gendarmes impliqués dans l’incident seront radiés.

Publicité

Le Général de Corps d’Armée Touré Apalo est très remonté contre ses soldats impliqués dans une situation qui a occasionné un décès dans la ville de Gonaté, dans la nuit du 24 au 25 mai. Selon le compte-rendu de la gendarmerie, Apalo Touré a annoncé à la famille du défunt que des sanctions graves seront prises à l’encontre des gendarmes impliqués.

« Il a une fois de plus condamné l’acte posé par les gendarmes et a fait savoir qu’ils subiront la rigueur de la loi et seront radiés des effectifs de la Gendarmerie Nationale », indique le récit fait par la gendarmerie sur le déplacement du Général Apalo à Gonaté. Dans la foulée, il a présenté les excuses de la gendarmerie à la famille avant de faire parler sa poche.

Le Commandant Supérieur qui était accompagné des autorités administratives de la ville a fait « un don en numéraire pour aider les parents à organiser les obsèques ». Les deux gendarmes impliqués dans l’incident étaient des encadreurs des élèves-gendarmes punis pour avoir bastonné des populations civiles à Abidjan. Alors que l’enquête ouverte n’a pas encore formellement établi leur responsabilité, leur hiérarchie annonce leur radiation. A moins d’avoir des éléments incriminants contre eux, il faut avouer que la sanction est tout de même hâtive.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page