À la UneCôte d'IvoireJusticePolitique
A la Une

Côte d’Ivoire-Procès/ Soro à propos de ses frères: « On leur demande de renier leur aîné… »

Guillaume Soro suit de loin le procès qui implique ses frères et ses amis dans une présumée tentative de déstabilisation de la Côte d’Ivoire en décembre 2019. Heurté par ce qu’il considère comme un moyen de chantage du régime ivoirien, Soro dénonce le fait qu’on veuille faire dire des mensonges par ses frères afin de l’accabler.

Publicité

Le deuxième round du procès de Guillaume Soro et ses frères s’ouvre ce 26 mai à Abidjan. Jugé par coutumace, Guillaume Soro garde un oeil attentif sur le déroulement du procès dans lequel sont jugés aussi ses frères Soro Simon et Soro Rigobert. Dans une communication, Soro Guillaume croit que ce procès a lieu parce qu’il a « contrarié Alassane Ouattara » et également pour « avoir dit non au 3ème mandat ».

Si « Ses deux frères cadets sont en prison », c’est parce qu’il a osé se dresser face à son ancien mentor. Selon Guillaume Soro, le pouvoir « leur reproche le lien de sang ». Pour recouvrer leur liberté, Guillaume Soro dit savoir ce que le régime Ouattara met dans la balance. En effet, d’après Guillaume Soro, « Aujourd’hui on leur demande de renier leur aîné pour recouvrer la liberté! », parlant de ses frères.

Ouvert la semaine dernière, le procès de Guillaume Soro a buté sur des questions procédurales soulevées par la défense. Celle-ci demandait que des pièces du dossier d’accusation leur soient présentées afin qu’ils s’imprègnent véritablement du dossier. Requête acceptée par la Cour. Sur le banc des accusés, on pouvait voir le diplomate Koné Kamaraté Souleymane dit Soul To Soul, le ministre Alain Lobognon, les deux frères Soro, Jean-Baptiste Kouamé, aide de camp de Soro etc.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page