Côte d'Ivoire
A la Une

Côte d’Ivoire: une note audio qui ”condamne” Guillaume Soro dévoilée par le procureur

Intitulé “Extrait réunion de préparation complot d’atteinte à l’autorité de l’Etat par ex PAN Soro Guillaume”, cette note vocale est attribuée à l’opposant ivoirien, Guillaume Soro. L’ancien chef des rebelles est visé actuellement par un mandat d’arrêt international émis par le gouvernement ivoirien.

Ces accusations s’appuient en particulier sur un enregistrement sonore effectué par les services de renseignement ivoiriens, selon le procureur, qui a été diffusé pendant une conférence de presse animée jeudi, 26 décembre. On y entend deux hommes dialoguer, dont Guillaume Soro. Il n’a pas précisé où, ni quand, ni comment il a été réalisé, se retranchant derrière le secret de l’enquête.

Publicité

Selon Richard Adou, des armes ont aussi été découvertes lors de perquisitions, dont il n’a pas précisé les dates et les lieux. “Nous avons dépassé une quinzaine d’arrestations” de complices de l’ancien Premier ministre, a indiqué le procureur, qui les accuse, comme Guillaume Soro, désormais visé par un mandat d’arrêt international, de “complot contre l’autorité de l’État”, un crime passible de la prison à vie.

Dans tous les cas, ce jeudi 26 décembre, l’avocate de Soro Affousiata Bamba-Lamine a rejeté en bloc ces accusations « fallacieuses », fustigeant une « opération d’espionnage mal montée par Abidjan », a-t-elle répondu dans un message posté sur sa page Facebook. Me Bamba-Lamine ne conteste pas l’authenticité de l’enregistrement audio, mais affirme qu’il « date de 2017 » et qu’il est « incomplet ».

«Je précise et j’insiste qu’elle (bande sonore Ndlr) date de l’année 2017. Pourquoi l’exhumer aujourd’hui quasiment trois ans après et pourquoi l’audio est incomplet ?», s’est-elle interrogée.

Et d’ajouter: «Je peux vous dire pour avoir écouté l’enregistrement complet parce lorsque monsieur Guillaume Soro se vante du soutien des ex-com zones, cette affirmation n’a d’autre objectif que de tirer les vers du nez de l’espion du jour. L’audio est coupé justement parce que dans la version originale l’espion affirme qu’il a la gendarmerie nationale avec lui par le truchement de monsieur Robert Montoya, opérateur dans l’armement bien connu dans la sous-région Ouest-Africaine »

«Nous vous livrerons tous les secrets de ce feuilleton d’espionnage mal monté par Abidjan qui n’avait pour d’autres objectifs que de cueillir monsieur Guillaume Soro. Pour heure, laissons monsieur Ouattara dans l’esbroufe et passons aux choses sérieuses », a-t-elle conclu.

Publicité 2

Il faut par ailleurs noter que le procureur de la République, Richard Adou a aussi officiellement annoncé la transmission aux services d’interpol du mandat d’arrêt international émis par la justice ivoirienne contre l’actuel député de Ferkessedougou qui, lundi, informé des poursuites en plein vol de retour à Abidjan, avait opté de mettre cap sur le Ghana avant de prendre le chemin de l’Europe.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page