Sport
A la Une

Coupe du monde chaque deux ans? La FIFA entre le marteau et l’enclume

Les opposants à la campagne de la FIFA d’organiser la coupe du monde tous les deux ans semblent avoir peur de perdre leur hégémonie au sommet du football mondial, a affirmé son président Gianni Infantino.

Le discours d’Infantino devant les dirigeants du football africain était une critique envers l’Europe et l’Amérique du Sud qui ont dominé toutes les Coupes du monde et menacent de boycotter les tournois masculins biennaux.

Pourtant au cours de sa 13è assemblée générale extraordinaire débutée ce vendredi au Caire, la Confédération Africaine de Football (CAF) a abordé ce  sujet phare : L’organisation de la coupe du monde tous les deux (2) ans. Un projet longtemps mûri par Gianni Infantino.

« On ne peut pas fermer la porte, on doit donner de l’espoir. On doit offrir plus de possibilités au football africain de briller sur la scène internationale », a indiqué le patron du football Mondial.

« Cela arrive dans tous les secteurs de la vie, quand il y a des réformes et des changements » a ajouté Infantino.

Pour Infantino, une coupe du monde tous les deux ans donnera une opportunité immense aux pays n’ayant jamais disputé cette compétition d’y prendre part.

Cette position du président de la FIFA a été approuvée à l’unanimité par la CAF à la faveur d’un vote. Cette situation fait de l’instance du football africain la première confédération à dire ouvertement oui au projet. Un sommet virtuel convoqué par la FIFA le 20 décembre prochain précisera l’application oui ou non de ce nouveau projet.


Pour l’heure, la tenue  d’une  coupe du monde tous les deux ans n’a pas l’assentiment des géants du football. Entre les pertes estimées en milliards d’euros par un rapport commandé par l’UEFA et des menaces d’actions venues de fédérations du nord, les oppositions à ce projet sont nombreuses

Espérons que le dialogue triomphe et que les positions de tous s’assouplissent pour le rayonnement du ballon rond dans le monde.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page