Côte d'IvoireJustice
A la Une

CPI: la défense de Blé Goudé coince la procureure et les juges

La défense de Charles Blé Goudé est montée au créneau pour dénoncer les insuffisances de l’appel de la procureure Fatou Bensouda.

Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo ont été acquittés par la chambre de première instance en février 2019. Plus d’un an après, les deux ivoiriens ne sont toujours pas libres, la faute à la procureure Fatou bensouda, qui a émis des observations sur les conditions de leurs acquittements.

Publicité

Alors que la délibération des juges, après une énième audience le 6 février dernier, se fait encore attendre, les avocats de Charles Blé Goudé ont lancé une contre-attaque, leur demandant de rejeter l’appel introduit par la procureure. Pour ces derniers, le temps écoulé depuis le début du procès, ne permet pas aux témoins de leur client de rendre leur témoignage, si un autre procès venait éventuellement à s’ouvrir.

« Même si Blé Goudé devait obtenir des preuves à décharge de témoins, ces témoins ne témoigneraient pas au cours des prochaines années. Cela fait déjà neuf ans depuis que les événements allégués ont eu lieu, si un autre procès devait se tenir cinq à dix les années peuvent passer et les souvenirs s’estompent. Ainsi, M. Blé Goudé ne bénéficierait pas les mêmes conditions que le Procureur lors de la présentation de ses éléments de preuve », ont-ils écrit.

Auront-ils gain de cause?

Hartman N'CHO

Je suis Hartman N'CHO, journaliste professionnel ivoirien, aimant la lecture, la musique, les voyages. Merci de retrouver mes articles de politique, économie, et sports... sur www.afrikmag.com. Contactez-moi sur hartman.ncho@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page