Uncategorized

Côte d’Ivoire : une dame brûle les pieds de sa nièce de 6 ans, découvrez la raison.

L’histoire se déroule à Gagnoa au quartier Dioulabougou.

Une dame répondant au nom de Mariam Coulibaly a brûlé les pieds de sa nièce de 6 ans parce que cette dernière serait allée en promenade. A défaut d’aller à l’école la fillette préfère passer ses journées chez ses camarades. Chose que sa tante n’apprécie guère.

Pour la contraindre à rester à la maison, elle a décidé de brûler les pieds de sa nièce à l’aide d’un couteau chauffé.

Publicité

Côte d’Ivoire : une dame brûle les pieds de sa nièce de 6 ans, découvrez la raison.

De sources concordantes, la petite subit les affres de sa tante à longueur de journée.

Elle ne rate pas l’occasion de faire subir de sévères corrections à la gamine.

Dimanche 20 août dernier, ses actes de maltraitance ont été portés à la connaissance du procureur de la République près le tribunal de 1ère instance de Gagnoa, Boubacar Coulibaly. Le magistrat, sans perdre de temps, a saisi  le commissariat de police du 2e arrondissement en charge de la zone où se trouve le domicile de dame Mariam Coulibaly.

Absente de son domicile pour des raisons de voyage, les policiers sont rentrés au commissariat avec l’enfant portant de grosses plaies sous les pieds, en plus de nombreuses autres cicatrices sur son corps.

« Je suis l’enfant à sa sœur. Elle (Mariam Coulibaly) me bat tous les jours parce qu’elle dit que je me promène trop » 

a confié la petite aux policiers.

La fille de dame Mariam Coulibaly, qui a été également conduite au poste en l’absence de sa mère, répondra devant la justice en attendant l’arrivée de celle-ci.

Emeraude ASSAH

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager!emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer