À la UneMaliPolitique

Départ des Forces Spéciales danoises / Assimi Goïta et son Premier Ministre font respecter la souveraineté du Mali

Le Mali n’est pas un no man’s land et les autorités de la transition ont voulu envoyer un message fort aux pays occidentaux. En demandant expressément aux forces danoises de quitter immédiatement le Mali, Assimi Goïta et son Premier Ministre Choguel Maïga font respecter la souveraineté de leur pays. Envers et contre tous.

C’est un épisode surréaliste qui vient de prendre fin, sans gloire pour le Danemark. Les forces spéciales danoises qui ont pris pied à Menaka dans le nord du Mali vont rentrer. Le Mali avait fermement condamné l’intrusion de ces soldats sur son territoire sans accord préalable. Le plus incroyable dans l’affaire, c’est que le Danemark avait osé opposer une fin de non-recevoir au Mali. Arguant que les soldats danois ne quitteraient le Mali tant que les hommes du Groupe Wagner seraient sur place. Incroyable !

Mais le Colonel Assimi Goïta et son Premier Ministre Choguel Maïga ne sont pas du genre à courber l’échine. Avec la réaction du Danemark, ils ont avec vigueur demandé à nouveau que le Danemark rappelle la centaine d’hommes qu’il a déployé au Mali sans aucune invitation. La posture bravache du Danemark était assurément une insulte à l’intégrité territoriale du Mali et partant à sa souveraineté.

La lutte au nom du terrorisme ne peut se faire sans aviser un pays souverain qu’est le Mali. Et les propos colériques du ministres affaires étrangères du Danemark n’ont guère ému au Mali. « Le Danemark n’est pas le bienvenu au Mali. Nous ne l’acceptons pas et pour cette raison, nous avons décidé de rapatrier nos soldats », a-t-il déclaré. Le chef de la diplomatie danoise dénonce même le « jeu politique sale » des militaires putschistes au pouvoir, accusés de « ne pas vouloir d’un plan rapide de retour à la démocratie. »  


« Aucune force ne va intervenir dans le pays par procuration. La France n’est pas le propriétaire du Mali elle n’a pas le droit de faire intervenir des forces au Mali sans la permission des autorités en place ... », avait martelé hier le Premier Ministre Choguel Maïga.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page