Société

Deux femmes trouvent la mort dans la maison d’une prophétesse… Explication (photos)

Deux femmes sont mortes après avoir donné naissance dans une maison de prière appartenant à une prophétesse à Ikom LGA dans l’État de Cross River au Nigeria.

Les femmes, Violet Mbala Ekor et Helen Isieg sont mortes dans les 24 heures suivant leur accouchement, après que ces dernières, au lieu de se rendre dans les centres de santé de Nkarasi, d’Abanyom d’Ikom, où elles faisaient habituellement leurs visites, ont choisi de se rendre à la résidence de la Prophétesse Eka Maria, qui est également sage-femme pour donner naissance à leur bébé.

Publicité

Deux femmes trouvent la mort dans la maison d’une prophétesse... Explication (photos)

 

Ikom compte 14 centres de santé, mais la supposée prophétesse prêchait contre leur usage, affirmant qu’il y a des mauvais esprits dans ces centres de santé. Isieg est décédée mercredi de suite d’une hémorragie post-partum. C’était son quatrième enfant, et le bébé est mort également quelques minutes après elle.

Ekor quant à elle suivait sa visite prénatale au Health Post à Nkim, à 30 secondes de chez elle, mais lors de l’accouchement elle a décidé d’aller chez la prophétesse et elle est également morte d’une hémorragie post-partum jeudi, après avoir donné naissance à une petite fille mercredi.

Deux femmes trouvent la mort dans la maison d’une prophétesse... Explication (photos)

 

Pour sa défense, Eka Maria a déclaré à ‘CrossRiverWatch’ qu’elle avait reçue sa formation de sage-femme à l’Église apostolique et ne ferait jamais une telle chose, affirmant qu’elle n’avait jamais demandé aux femmes de rester loin des centres de santé, car elle recrute toujours des professionnels en cas de crise.

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer