Afrique

Election/Burundi : Des experts de l’ONU appellent la communauté internationale à la vigilance

Le président de la commission d’enquête sur le Burundi Doudou Diène, a appelé ce mardi 2 juillet, à la vigilance de la communauté internationale concernant la préparation de la tenue des élections en 2020.

Devant le conseil des droits de l’homme des nations unies, M. Diène a estimé qu’il « ne peut y avoir d’élections juste lorsque l’intolérance politique est manifeste, et se concrétise dans de multiples violations des droits fondamentaux des membres des partis d’opposition ».

Publicité

Selon les enquêteurs onusiens, il ne peut y avoir d’élections transparentes lorsque les libertés publiques ne sont plus que théoriques, et que les témoins et observateurs indépendants comme la presse et les organisations non gouvernementales sont progressivement neutralisés, exclus ou interdits, notifiant que « la fermeture du bureau du haut-commissariat des nations unies aux droits de l’homme atteste éloquemment de cette situation ».

Doudou Diène a aussi souligné que des citoyens burundais continuent de vivre dans une « peur créée par un environnement imprévisible de suspicion, dans lequel tout citoyen burundais peut devenir une victime ».

Rénovat Tabu, représentant burundais à Genève a rejeté des « alertes fallacieuses », dénonçant « une évaluation subjective des évènements à venir », assurant que la préparation des élections de 2020 au Burundi se déroule dans de bonnes conditions.

crédit photo: OnuInfo

Sandra Kohet

Tags

SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer