AfriqueGhana

Ghana: l’eau de toilette des cadavres recherchée pour des rituels, révèle un morguier

Le secrétaire général de l’Association des ouvriers mortuaires du Ghana, Richard Kofi Jordan, a confirmé des rumeurs selon lesquelles certaines personnes vont chercher de l’eau utilisée pour laver les cadavres afin de leur permettre d’accomplir certains rituels spirituels.

Au fil des ans, il y a eu des rumeurs selon lesquelles certains préposés à la morgue vendaient l’eau qu’ils utilisaient pour laver les cadavres, ce qui serait «spirituellement puissant» pour les acheteurs pour toutes sortes de rituels.

Publicité

M. Richard Kofi Jordan, en confirmant que la pratique pouvait se poursuivre dans certaines morgues, possiblement dans celles privées, a révélé qu’il avait été récemment contacté par quelqu’un pour lui fournir de l’eau afin de lui permettre de se fortifier avant son enrôlement comme un chef.

Selon lui, il a décliné l’offre. «Le mois dernier, quelqu’un que je connais m’a rencontré et m’a dit qu’il voulait être installé en tant que chef dans sa ville natale et donc il veut que je l’aide à obtenir de l’eau qui a servie à laver un cadavre. Et je lui ai dit que si c’était Lucifer qui l’avait envoyé, alors il avait échoué. Je lui ai en outre dit que s’il fait une erreur et se rend dans un autre endroit à la recherche de ladite eau, il mourra avant d’arriver à la porte de la morgue ».

Selon lui, dans la ville où il entend se faire élire chef, celui qui siège sur ce trône meurt. Par conséquent, un «homme» de Dieu lui a conseillé de chercher de l’eau qui a été utilisée pour laver un cadavre pour qu’elle soit utilisée pour effectuer certains rituels dans l’optique de le fortifier.

Publicité 2

« Moi, je vais le rejeter, mais vous savez ce que l’argent peut faire, un autre homme de la morgue pourrait être influencé pour donner une telle eau. Je ne nierai pas que les gens font de telles demandes », a déclaré M. Kofi Jordan à Okay FM dans une interview surveillée par Kasapafmonline.com.

Il a ajouté: «Je me souviens il y a environ quatre ans, un préposé de l’une des morgues d’Accra m’a informé que quelqu’un était venu le voir avec 20 000 GHC pour le soudoyer afin de couper une partie du corps d’un cadavre. Le morguier a déclaré qu’il s’était immédiatement précipité vers l’administration pour signaler la personne, mais au moment où il est revenu, l’homme s’était enfui. Il est donc vrai que les gens se promènent à la recherche de telles choses en fonction de leurs croyances et besoins spirituels. Mais nous, les préposés à la morgue, sommes très conscients du fait que nous pouvons facilement mourir lorsque nous nous engageons dans de telles pratiques parce que quelqu’un pourrait appartenir à un groupe spirituel et se fortifier avant de mourir. »

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page