USA

États-Unis: les frontières bientôt ouvertes aux réfugiés mais…

Les Etats-Unis vont rouvrir leurs frontières aux réfugiés, mais, de nouvelles procédures de vérification des antécédents vont être mises en place. Quant aux onze pays, la plupart à majorité musulmane, jugés à haut risque, les portes resteront toujours fermées, a annoncé la Maison Blanche, mardi 24 octobre.

Publicité

Dès l’accession à la Maison Blanche du républicain Donald Trump, une interdiction d’entrer dans le territoire avait été envoyée à certains pays, jugés à haut risque par les Etats-Unis. Cette interdiction avait fait objet d’une affaire judiciaire. La Cour suprême avait finalement permis en juin la mise en place partielle du décret polémique. Ce décret avait pour objectif de laisser le temps aux responsables des services migratoires américains de revoir les méthodes de vérifications des antécédents des voyageurs.

Le mardi 24 octobre, dans un nouveau décret signé par le président des Etats-Unis, ce dernier a écrit « Ce passage en revue a rendu notre nation plus sûre ».

Bien que les portes soient de nouveau ouvertes aux réfugiés, ces derniers feront face à des vérifications renforcées. Une étude plus approfondie sera menée, notamment sur leurs activités sur les réseaux sociaux et sur leur historique de connexions.

Ce nouveau décret prend en compte la limitation du nombre d’admissions de réfugiés permises aux Etats-Unis pour l’an prochain. Le président démocrate Barack Obama avait fixé la limite à 110.000 réfugiés pour l’année fiscale 2017, qui s’est achevée le 30 septembre. Dès son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump avait réduit ce plafond à 53.000 tout en tentant d’introduire la suspension du programme. Pour 2018, le Républicain a encore revu à la baisse ce nombre à 45.000.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page