À la UneCôte d'IvoireSociété
A la Une

FDFP/ Ange Leonid Barry-Battesti sort de son silence: Sa gratitude à Ouattara, son bilan et ses adieux

Nommé le 03 avril 2019, Secrétaire Général du Fonds de Développement de la Formation Professionnelle (FDFP) par le chef de l’Etat Alassane Ouattara, Monsieur Ange Leonid Barry-Battesti a apporté sa pierre à l’édification et au développement du FDFP. Au terme officiel de sa mission, entériné par la nomination d’un nouveau titulaire au poste, Ange Leonid Barry-Battesti parle des « niveaux appréciables de performance » de son magistère, mais remercie surtout Son Excellence le Président Alassane Ouattara qui lui a fait confiance.

Dans une lettre en forme de témoignage-bilan, l’ancien patron du FDFP, Ange Leonid Barry-Battesti, fait ses adieux. C’est un homme qui garde la tête haute, malgré toutes les intrigues qui l’ont empêché de travailler avec plus de sérénité, les derniers mois de sa gouvernance. Qu’à cela ne tienne, Ange Leonid Barry-Battesti demeure reconnaissant à l’endroit des autorités politiques et administratives ivoiriennes.

En tête de celles-ci, le chef de l’Etat, Son Excellence Alassane Ouattara. Ange Leonid Barry-Battesti l’a remercié pour sa nomination en 2019. « Au terme de ma mission, je voudrais respectueusement lui exprimer mes sentiments de profonde gratitude pour la confiance placée en ma modeste personne, ainsi que le grand honneur que j’ai eu à servir notre pays en dirigeant cette entreprise », écrit M. Barry-Battesti, qui note s’être « engagé, avec détermination et loyauté, à donner corps et consistance à la vision du Chef de l’Etat, d’une gestion saine et moderne de la chose publique au service du bien-être pour tous« 

Ange Leonid Barry-Battesti a loué également « L’attention, la confiance et le soutien du Chef de l’Etat, de Monsieur le Premier Ministre et de l’ensemble de l’équipe gouvernementale« . C’est à l’en croire, ce qui lui a permis de faire du FDFP « une entreprise crédible et une référence au plan national et à l’international, contribuant à construire le projet du Président de la République d’une Côte d’Ivoire solidaire ».

FDFP/ Ange Leonid Barry-Battesti sort de son silence: Sa gratitude à Ouattara, son bilan et ses adieux
Ange Léonid Barry-Battesti part avec le sentiment du devoir accompli

De son bilan justement de 2019 à 2021, Ange Leonid Barry-Battesti en parle en félicitant d’ailleurs tous ses collaborateurs. Avec cette équipe compétente, il se dit fier d’avoir pu atteindre des niveaux de performance jugés appréciables. L’ex-patron du FDFP met en exergue plusieurs points qui ont donné une image reluisante du Fonds. A savoir:

L’amélioration des relations avec les opérateurs de formation (les délais de paiement sont passés de dix-huit mois à Vingt-huit jours et les arriérés de paiement des trois années antérieures ont été réglés) ; La réalisation de projets à fort impact (la mise en œuvre de modalités nouvelles de financement a permis d’accompagner la mutation des entreprises dans la période de la COVID et de renforcer les financements en faveur du développement des régions) ;

Les taux de décaissements nettement améliorés (les taux d’exécution budgétaires sont passés de 60% à plus de 80% et cela malgré la crise sanitaire) ; Le renouvellement des équipes et des compétences mis en œuvre pour assurer la pérennité de l’Institution (une trentaine d’agents a été recrutée et formée, pour assurer le renouvellement des équipes vieillissantes) ;


L’amélioration des relations avec les structures du champ de la relation Emploi-Formation (le FDFP est de nouveau présent dans tous les forums de son champ d’intervention) ; Le renforcement de la sécurité informatique et la digitalisation des services (toutes les agences sont reliées au siège et tous les produits et services sont accessibles en ligne) ; Le repositionnement à l’international (le FDFP a réintégré le Réseau des Fonds et Institutions Africaines, RAFPRO, et assure le Secrétariat Général du Bureau Exécutif).

En deux ans, M. Barry-Battesti a laissé sa marque au FDFP. Interrogés en juillet 2021 à San-Pedro, plusieurs membres du Comité de Gestion ont félicité l’homme pour sa gestion. C’était lors des journées portes ouvertes marquant les 30 ans d’existence du FDFP En partant définitivement, il n’oublie pas de faire un clin d’œil à son remplaçant. Bon joueur et en parfait gentleman, il lui souhaite plein succès. « Je prie le Seigneur qu’il le couvre, en toute circonstance, de sa Grâce multiforme et infinie et accorde au nouveau Secrétaire Général, en la personne de M. Philippe N’DRI, une grande et durable réussite ».

Pour finir, Ange Leonid Barry-Battesti reste convaincu d’un seule chose: « Le FDFP né en 1991, sous le leadership éclairé de Son Excellence, Monsieur le Président de la République, Alassane OUATTARA, alors Premier Ministre, s’impose comme un formidable instrument de développement ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!