Société

Inde : Vi*lée par son oncle, une fillette de 10 ans accouche par césarienne!

Selon le New York Post, une fillette de 10 ans qui avait été violée par son oncle et qui s’est vue refuser le droit d’avorter par la cour supérieure de l’Inde, a donné naissance en début de semaine à une fille par césarienne dans un hôpital d’état dans la ville du nord-ouest de Chandigarh. Son histoire a suscité l’indignation sur les abus s3xuels que subissent les enfants.

La jeune fille qui ne savait pas qu’elle était enceinte ignore également qu’elle a donné naissance à un bébé car ses parents lui ont dit qu’elle avait subie une intervention chirurgicale pour enlever une pierre qui était dans son ventre.

« La fillette va bien, elle est en convalescence. Elle pourrait sortir de l’hôpital en début de la semaine prochaine » a déclaré Dasari Harish, le médecin qui dirige l’équipe qui est chargé de la surveiller.

« Les parents de la jeune fille ont refusé de prendre la garde de l’enfant et ont accepté de la placer en adoption par l’intermédiaire de l’agence de l’État. Ils ont noté qu’ils ne veulent même pas la voir », a affirmé Harish à la Fondation Thomson Reuters.

La grossesse a été découverte lorsque l’enfant a été emmené à l’hôpital le mois dernier après avoir souffert d’une douleur au ventre. Elle était déjà enceinte d’environ 30 semaines.

Le tribunal qui l’avait refusé le droit d’avorter avait souligné que c’était trop risqué car la grossesse était déjà à un stade avancé.


La loi indienne interdit les avortements à plus de 20 semaines, sauf si la vie de la mère est en danger ou dans des circonstances exceptionnelles. Des cas comme celui-ci sont fréquents en Inde. En mai, un tribunal avait autorisé une autre fille de 10 ans prétendument violée par son beau-père à subir un avortement.

D’après l’agence gouvernementale Indienne responsable des statistiques judiciaires, au moins 10 854 cas de viols d’enfants ont été enregistrés en Inde en 2015.

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page