FranceReligion
A la Une

France/abus sexuels au sein de l’Église catholique : les évêques à genou demandent pardon (vidéo)

Réunis à Lourdes pour leur Assemblée plénière d’automne, les évêques français ont reconnu officiellement la « responsabilité institutionnelle de l’Église » dans les affaires d’abus sexuels et leur caractère systémique.

Les évêques français ont officiellement reconnu que l’Église catholique porte une « responsabilité institutionnelle » dans les milliers de cas d’abus sexuels sur des enfants.

Un rapport publié début octobre par la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE), révèle qu’au moins 330 000 personnes vivant en France ont été victimes d’abus sexuels de la part de prêtres et de religieux sur une période de soixante-dix ans, de 1950 à 2020.

LIRE AUSSI: Au moins 330 000 mineurs victimes d’abus sexuels dans l’Église catholique française depuis 1950

S’exprimant lors d’une conférence de presse vendredi, Mgr Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France (CEF), a déclaré que les évêques étaient « bouleversés et accablés » par les conclusions et qu’ils avaient accepté de reconnaître la « nature systémique » des abus dans l’Église en France. Ils admettent que ces crimes n’ont pas été commis uniquement par des individus isolés, mais qu’ils ont été rendus possibles « par un contexte général, une mentalité et une série de pratiques au sein de l’Église qui ont permis à ces événements de se produire, mais aussi de se reproduire, empêchant qu’ils soient signalés et sanctionnés. »

Mgr de Moulins-Beaufort ajoute que cette reconnaissance implique « une obligation de justice et de réparation » : « Nous sommes conscients que cette étape est nécessaire pour commencer un chemin qui nous permet aujourd’hui de demander réellement pardon. »

S’exprimant également lors d’une conférence de presse, le père Hugues de Woillemont a déclaré que les évêques étaient disposés à rencontrer et à écouter toutes les personnes ayant un problème avec l’Église à ce sujet.

Les évêques se concentrent désormais sur les 45 recommandations du rapport CIASE, qui préconisent notamment un renforcement des mécanismes de contrôle interne, une définition plus claire du rôle de l’évêque afin d’assurer un examen impartial des cas, et une meilleure implication des laïcs dans la gouvernance de l’Église.


En mars de cette année, la CEF a créé un fonds spécial de compensation ouvert aux dons des évêques, des prêtres, des fidèles et de toute personne désireuse de contribuer. Elle a également créé une ligne d’assistance téléphonique pour les victimes et les survivants.

Samedi matin, les évêques ont célébré un acte pénitentiel pour les victimes sur le parvis de la basilique Notre-Dame-du-Rosaire.

Crédit photo : koreaherald

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page