Monde
A la Une

Les talibans interdisent l’utilisation de devises étrangères en Afghanistan

Toute personne qui continuera à utiliser des devises étrangères fera l’objet de poursuites judiciaires.

Les talibans ont annoncé une interdiction totale de l’utilisation des devises étrangères en Afghanistan, une mesure qui ne manquera pas de perturber davantage une économie poussée au bord de l’effondrement par le retrait abrupt de l’aide internationale à la suite de la prise de contrôle du pays par le groupe.

L’annonce surprise est intervenue quelques heures après une attaque coordonnée à l’arme à feu et à la bombe contre le plus grand hôpital militaire d’Afghanistan dans la capitale, Kaboul, qui a tué au moins 19 personnes et en a blessé des dizaines d’autres.

« L’émirat islamique ordonne à tous les citoyens, commerçants, hommes d’affaires et au grand public de (…) réaliser toutes les transactions en afghanis et de s’abstenir strictement d’utiliser des devises étrangères », ont déclaré les talibans dans un communiqué mis en ligne par leur porte-parole Zabihullah Mujahid.

« Toute personne qui enfreint cet ordre s’expose à des poursuites judiciaires », ajoute le communiqué.

L’utilisation du dollar américain est très répandue sur les marchés afghans, tandis que les zones frontalières utilisent la monnaie des pays voisins, comme le Pakistan, pour leurs échanges commerciaux.

Le gouvernement des talibans fait pression pour le déblocage de milliards de dollars de réserves de la banque centrale, alors que le pays, frappé par la sécheresse, est confronté à une pénurie d’argent, à une grande famine massive à une nouvelle crise migratoire.

LIRE AUSSI: La demande des talibans au monde : « Donnez-nous notre argent »

Le précédent gouvernement afghan, soutenu par les Occidentaux, avait gardé des milliards de dollars d’actifs à l’étranger auprès de la Réserve fédérale américaine et d’autres banques centrales en Europe.


Mais après la prise du pouvoir par les talibans en août, les États-Unis, ainsi que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), ont décidé de bloquer l’accès de l’Afghanistan à plus de 9,5 milliards de dollars d’actifs et de prêts.

Cette décision a eu un effet dévastateur sur le secteur des soins de santé et d’autres secteurs en Afghanistan, qui luttent tous pour poursuivre leurs activités dans un contexte de réduction de l’aide internationale.

Crédit photo : bbc

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page