Ghana: la police interdit les « dangereux » pétards de Noël

0

Dans le but d’empêcher les familles et leurs proches de blesser et même de mourir pendant la Noël en cette période de fêtes de fin d’année, la police ghanéenne aurait eu pour mission d’arrêter tous ceux qui utilisent des pétards dangereux.

Selon une déclaration récente du commissaire adjoint de la police ghanéenne, David Eklu, les agents des forces de l’ordre du pays ont reçu l’ordre d’arrêter toute personne ou groupes de personnes qui défieront l’interdiction.

Publicité

Le chef de la police a noté que l’utilisation de pétards était interdite conformément à un « titre exécutif » de 1999.

S’exprimant lors d’une émission de la BBC, il a dit.

La plupart des gens pensent que ce titre exécutif n’est plus en vigueur et c’est un rappel au public que nous l’appliquerons. Ce n’est pas arracher aux gens la célébration de Noël parce que ce sont seulement les pétards dangereux qui ont été interdits. Il vaut mieux se protéger et protéger ses voisins que de se retrouver à l’hôpital pendant Noël.

Selon la loi, les contrevenants à la loi d’interdiction des pétards sont passibles d’une condamnation sommaire à une amende n’excédant pas 500 GHc ou à une peine d’emprisonnement n’excédant pas un an ou les deux.

« Il est donc conseillé aux personnes qui sont déjà en possession de ces explosifs interdits de les déposer auprès du policier responsable du poste de police le plus proche« , indique le communiqué.

Malgré le rappel annuel autour de la période des fêtes, les pétards, qui sont principalement importés, sont encore connus pour être vendus sur différents marchés, en particulier dans les zones commerciales actives.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---