Divers

Algérie : Horrible assassinat pour un refus de demande en mariage

Une femme d’origine algérienne aurait été tuée d’une façon horrible pour avoir refusé une demande en mariage d’après la presse locale. Elle aurait été assassinée, démembrée et les parties de son cadavre éparpillées dans différents endroits de la ville algérienne de Biskra.

D’après Algérie Monde infos, les premières informations des enquêteurs indiquent que sept personnes ont été accusées du meurtre et de complicité d’assassinat d’une jeune femme. Les informations recueillies font état de ce que la victime âgée de 23 ans était portée disparue depuis un certain temps jusqu’à ce que, le 27 février 2018, les parties de son corps soient découvertes dans des sacs en plastique par des habitants de la ville algérienne de Biskra, où les événements tragiques se sont déroulés.

Publicité

La première enquête a permis de mettre la main sur sept personnes « d’une même et unique famille », à savoir une mère et ses six enfants, tous voisins de la victime. L’identité des assassins a pu être établie grâce aux caméras de vidéosurveillance qui ont capturé le moment où ils sortaient de chez eux, tenant de gros sacs en plastique retrouvés par la suite dans la ville.

Un homme âgé de 34 ans présenté comme le principal suspect a été identifié grâce aux traces ADN retrouvées sous les ongles de la victime qui a essayé de lui échapper. Il a reconnu sa culpabilité et a expliqué qu’il n’entretenait aucune relation avec la jeune femme assassinée, mais qu’il l’avait tuée par vengeance, cette dernière ayant refusé sa demande en mariage.

D’après la même source, cinq personnes encourent la peine capitale et deux autres la perpétuité.

 

Crédit photo: Sputnik

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer