Asie

Indonésie : Découvrez cette étrange tradition des Torajas, qui déterrent leurs morts chaque année

Chez les Torajas, un peuple indigène vivant sur l’île indonésienne de Sulawesi, la mort se fête et les morts y participent comme des vivants.

Chaque société du monde traite les défunts à sa manière et les Torajas croient en la réincarnation.

La plupart des Torajas (les “gens d’en-haut”) vivent dans une région montagneuse située au sud de Sulawesi, l’une des principales îles de l’archipel indonésien. Ils seraient près d’un demi-million à vivre dans cette zone.

Plus de 80 % des Torajas sont protestants ou catholiques, les autres étant musulmans ou animistes, bien que 85 % de la population soit musulmane en Indonésie.

Publicité

La croyance la plus bizarre est considérée comme appartenant à ce groupe ethnique appelé Toraja.

Ces gens en majorité des riziculteurs, sont extrêmement populaires pour leurs sculptures sur bois et leurs maisons traditionnelles ancestrales et leurs croyances pour les défunts.

Dans le processus de célébration des morts, ils ont fait sortir une femme morte de sa tombe 3 ans après son décès pour la faire remarcher.

Indonésie : Découvrez cette étrange tradition des Torajas, qui déterrent leurs morts chaque année

Ce qu’ils pratiquent avec les cadavres est hallucinant. Ils croient en la vie après la mort et prêchent le concept au maximum.

L’enterrement après la mort n’est tout simplement pas un processus immédiat pour eux.

Indonésie : Découvrez cette étrange tradition des Torajas, qui déterrent leurs morts chaque année

C’est une affaire longue mais extravagante où tous les membres de la famille participent pleinement.

Les familles pauvres gardent simplement le cadavre dans une autre pièce de leur propre maison et ces corps sont généralement enterrés dans de grands cercueils placés dans des cavernes  minutieusement creusées dans des falaises de calcaire.

Indonésie : Découvrez cette étrange tradition des Torajas, qui déterrent leurs morts chaque année

Il faut savoir aussi que, des semaines ou même des mois peuvent passer entre la mort et l’enterrement.

Les dépenses que coûterait l’enterrement dépendent de la richesse de la personne dans sa vie.

Chaque année, au mois d’août, les villageois se rendent au lieu de sépulture pour sortir les corps, changer leurs vêtements, faire leur toilette, les laver, et réparer autant que possible les dommages que les cercueils ont pu occasionner.

Ce n’est pas tout…

Ils vont tenir les cadavres droits et “les promener” dans le village jusqu’à leur lieu de mort et les faire revenir, après cela, les corps sont remis dans leurs cercueils.

Publicité 2

Indonésie : Découvrez cette étrange tradition des Torajas, qui déterrent leurs morts chaque année

Ce rituel  appelé ‘’Ma’nene ‘’ a pour but de prouver aux personnes décédées qu’on les aime toujours et qu’on se soucie toujours d’elles.

Indonésie : Découvrez cette étrange tradition des Torajas, qui déterrent leurs morts chaque année

En effectuant ce rituel, les Torajas espèrent avoir une bonne récolte de riz pour l’année qui suit.

Ils sont ensuite replacés dans leurs caves jusqu’à l’année suivante, et tout le processus sera répété.

Emeraude ASSAH

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager!emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer