DiversSociété

«J’ai volé ces bananes plantains pour acheter le maquillage de ma petite amie»

Un Nigérian qui voulait prouver son grand amour pour sa petite amie a commis l’impensable en allant voler des bananes plantains d’une valeur de 10.000 Nairas, équivalant à 14.000 CFA, mais malheureusement pour lui, il a été arrêté. 

Après son arrestation, le jeune homme a avoué qu’il avait volé les bananes plantains pour les vendre afin de pouvoir payer le maquillage de sa petite amie.

Selon les rapports d’Instanajiablog, le jeune homme a volé des regimes de plantains à Ebedebiri, Sagbama LGA de Bayelsa, au Nigeria mais a été accosté par quelques bons samaritains dans la région.

Interrogé sur l’utilisation des fonds, l’homme a répondu que sa petite amie avait exigé de l’argent pour payer une séance de maquillage.

«J’ai volé ces bananes plantains pour acheter le maquillage de ma petite amie»

LIRE AUSSI: Ghana: un voleur coincé dans le trou du mur d’une église après avoir volé l’argent de la quête

Selon plusieurs sources concordantes, le lundi 24 mai, le suspect a été arrêté et lors de son interrogatoire par un dirigeant communautaire, il a avoué l’acte. 

«J’ai volé ces bananes plantains pour acheter le maquillage de ma petite amie»

Il a avoué que sa petite amie avait exigé la somme de 10.000 nairas soi-disant pour acheter du maquillage et lui avait donné une date limite pour obtenir l’argent, sinon il risquait de la perdre.

Le voleur présumé de bananes plantains a déclaré qu’il était si frustré qu’il était entré dans les fermes des habitants de la communauté, avait coupé leurs bananes plantains dans le but de les vendre et de collecter des fonds pour sa petite amie. 

C’est un cas typique de «choses que nous faisons par amour. »

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page