Nigeria

Nigeria: Des jeunes filles transformées en bombes par Boko Haram

Pour perpétrer des attentats-suicides, les djihadistes du groupe nigérian Boko Haram ont décidé d’utiliser des jeunes filles comme des bombes. Les jeunes filles transportent des bombes qu’elles font exploser dans un lieu bien indiqué où il y a une forte concentration humaine. C’est ce qu’a récemment révélé un responsable local à l’AFP.

 « On s’est rendus compte que les attaques-suicides avaient été perpétrées par six fillettes dont les têtes arrachées ont été retrouvées sur les lieux du drame par des secouristes. Elles avaient entre 7 et 10 ans », a fait savoir le responsable du gouvernement local sous couvert de l’anonymat.

Publicité

Considérées comme des bombes, deux jeunes filles avaient activé  leur charge explosive dans les quartiers de Shuwari et d’Abachari à Damboa, tuant six habitants, a ajouté M. Kolo, s’exprimant depuis la ville de Maiduguri, située à environ 80 km du lieu des attaques. « Personne n’a besoin de nous dire que c’est signé Boko Haram », a-t-il ajouté.

« Le dernier bilan fait état de 31 morts mais celui-ci pourrait grimper car il y a de nombreuses personnes blessées qui risquent de ne pas survivre », a déclaré ce responsable soulignant .

Au début du mois de mai, l’on avait enregistré environ 86 personnes mortes dans deux attentats-suicides visant une mosquée et un marché dans la ville de Mubi, dans l’Etat voisin de l’Adamawa.

En guise de rappel, depuis le début, les attentats-suicides de Boko Haram ont déjà fait plus de 20 000 morts dans les régions du nord-est du Nigeria jusqu’au Niger, au Tchad et au Cameroun. Tout ceci a engendré une grave crise humanitaire. Le conflit a fait environ 2,6 millions de déplacés au Nigeria.

crédit photo: indiaieuws

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer