USA

Katy Perry: “L’élection de Donald Trump est un traumatisme”

La Chanteuse américaine, Katy Perry n’a jamais été pour l’élection de Donald Trump à la tête des Etats-Unis. Elle a très mal vécu cette élection. Aujourd’hui, elle revient sur ce moment douloureux.

Dès le lancement de la campagne présidentielle, Katy Perry faisait partie de ces nombreux artistes qui ne cachaient pas leur position en ce qui concerne l’homme d’affaires Donald Trump.

Publicité

Après avoir soutenu avec ferveur Hilary Clinton, la chanteuse a participé à la women’s march, la marche résistante des femmes après l’élection de celui qui a été décrié pour ses multiples dérapages.

Depuis quelques semaines, la star a sorti un single Chained to the rhythm dont les paroles et le clip dénoncent une décroissance de la démocratie aux Etats-Unis, que personne ne semble remarquer. Lors de la cérémonie des Brit Awards, elle a même interprété cette chanson au côté d’un squelette géant de Donald Trump. Interrogée par le magazine Vogue elle est revenue sur l’élection de ce dernier, qu’elle a mal vécu.

« J’ai été vraiment démoralisée pendant un moment. ça a fait remonter beaucoup de traumatismes pour moi. La misogynie et le sexisme faisaient partie de mon enfance. J’ai un gros problème avec les hommes répressifs et avec le fait de ne pas être vue comme égale », a-t-elle confié. Pour Katy Perry, un artiste doit être engagé ne serait-ce qu’un minimum. “Si vous ne défendez rien, vous n’êtes là que pour vos intérêts“, estime-t-elle.

Tags

Jaures Nguessan

Bonjour, je suis Jaurès Nguessan. J'aime les voyages et les découvertes. Vous pouvez retrouver mes articles dans les rubriques d'actualités politiques, sportives, culturelles également dans les faits de sociétés. abraham.nguessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer