Coronaviruskenya
A la Une

Kenya/coronavirus : 4 000 grossesses précoces enregistrées pendant le confinement

Le Kenya a enregistré une forte augmentation des cas de grossesse chez les adolescentes à la suite des mesures de confinement prises pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Selon le Kenya Health Information System, le comté de Machakos, au sud-ouest du pays, enregistre le plus grand nombre de grossesse chez les adolescentes.

Publicité

Cette recrudescence met un terme aux études des jeunes filles. Les données disponibles montrent qu’au cours de la période de confinement de cinq mois, 3 964 filles âgées de 19 ans et moins sont tombées enceintes.

« Pendant cette pandémie de coronavirus, nous avons 4 000 filles enceintées. Ce sont de filles innocentes », a déclaré Salomé Muthama, la cheffe du département de la jeunesse et de l’instructio

Elle a ajouté que ces grossesses étaient liées à des abus perpetrés au sein des familles. « « Comment une fille de 12 ans peut-elle devenir mère? », s’est-elle interrogée.

« La plupart de ces cas concernent des enfants qui ont été enlevés des centres urbains à la suite de Covid-19 et laissés entre les mains de leurs grands-mères à la campagne alors que les parents retournaient dans les villes. Toutes les personnes qui ont engrossé ces enfants doivent être traduites en justice, mais ce sera un grand défi. Nous avons besoin de séances judiciaires spéciales pour traiter ces affaires », a ajouté Salomé Muthama.

Crédit photo : mosesministries

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page