Coronaviruskenya

Kenya/coronavirus: des personnes en quarantaine paient des pots-de-vin pour quitter leur centre

Au Kenya, le gouvernement a menacé de poursuivre les personnes qui auraient soudoyé pour sortir de leur centre de quarantaine dans le comté de Mandera.

Le secrétaire du cabinet pour la santé, Mutahi Kagwe, a déclaré que son bureau avait reçu un rapport indiquant qu’un groupe de personnes avait versé un pot-de-vin pour être autorisé à rentrer chez elles avant la fin des 14 jours de confinement obligatoire.

Publicité

« Je suis conscient que dans le comté de Mandera, et cela m’a été confirmé par le gouverneur, il y a des gens qui ont soudoyé pour sortir de leur centre de quarantaine. Ceux qui ont fait cela et ceux qui les ont libérés seront confrontés à la loi dans toute sa rigueur », a déclaré Mutahi Kagwe samedi lors de la conférence de presse quotidienne sur la crise actuelle au Kenya.

Il a appelé les personnes actuellement en quarantaine à se comporter de manière responsable en respectant les mesures mises en place pour stopper la propagation du virus.

« Nous appelons nos frères et sœurs en quarantaine à faire un petit sacrifice afin qu’ils soient comptés parmi ceux qui ont contribué à freiner la propagation du virus et non parmi les quelques inconscients qui n’ont pas compris le danger que représente cette pandémie », a-t-il souligné.

Le Kenya compte actuellement 262 cas confirmés avec 12 décès et 60 guérisons.

Crédit photo : cnn

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page