À la UneAfriqueSociété

Kenya/ L’homme, qui a tué 10 enfants et sucé leur sang, s’est évadé: découvrez son visage

Un homme qui a tué une dizaine d’enfants au Kenya a disparu de la prison alors qu’il devait comparaitre devant un juge.

L’homme qui a tué des enfants et sucé le sang de l’une de ses victimes s’est vraisemblablement évadé de prison. C’est ce que rapportent des médias locaux. Surnommé le vampire, Masten Milimo Wandjala devait comparaître devant le tribunal le mercredi 13 octobre. Poursuivi pour plusieurs chefs d’accusation de meurtre, le « vampire » est introuvable.

Publicité

Selon la BBC, une vaste chasse à l’homme vient d’être lancée pour localiser et appréhender le fugitif. Trois policiers qui étaient de service au moment de son évasion du poste de police de Jogoo Road sont sous les verrous. Les autorités veulent comprendre comment il a pu s’échapper sous leurs yeux.Kenya/ L'homme, qui a tué 10 enfants et sucé leur sang, s'est évadé: découvrez son visage

Pour motiver les populations et la Police à retrouver l’homme qui a tué les 10 enfants, le gouverneur de Nairobi, Mike Sonko, a offert une récompense de 1 316 £ (200 000 Sh) à toute personne capable d’aider les agents à localiser Wanjala. Wandjala, âgé de 20 ans avait été arrêté en juillet.

Il avait avoué dix meurtres sur une période de cinq ans et avait aidé la police à récupérer les corps de ses victimes. D’après la Police, l’homme qui a tué les 10 enfants semble avoir été lié à plusieurs autres disparitions ces derniers mois. Ses mobiles restent encore inconnus, mais son état psychique pose problème.

En ce moment, la police tente d’établir si Wanjala, l’homme qui a tué les 10 enfants comment ses meurtres avec des complices ou seul. C’est la psychose en ce moment à Nairobi. Cette affaire va faire des victimes dans plusieurs milieux. Wandjala bénéfice-t-il de parrains hautement placés ? Qui aurait arrangé son évasion ? Autant de question que les Kenyans se posent.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page