Afrique

Killa Ace, rappeur et activiste gambien placé en garde à vue

Le rappeur activiste, militant des droits de l’homme et figure de l’opposition à l’ancien président Yahya Jammeh, Killa Ace, a été arrêté le samedi 17 août 2019 par la brigade anticriminalité parmi une vingtaine de personnes.

Ils sont poursuivis pour des dégradations survenues lors d’une « manifestation sauvage » fin juillet. La mort suspecte d’un vendeur après une garde à vue avait provoqué une journée d’émeutes. La maison du chef de la police anticriminalité avait été caillassée et incendiée.

Publicité

C’est la deuxième garde à vue de cet artiste depuis le changement de régime en 2017

Yusef Taylor, un militant dans l’association fondée par l’activiste dénommée Gom Sa Bopa, a souligné que « Killa Ace, c’est quelqu’un de calme, mais il n’hésitera pas à se défendre si vous l’agressez. Il y a quelque chose qui ne va pas entre la brigade anticriminalité et Killa Ace. Il faut dire qu’en tant que militant c’est quelqu’un qui écrit des chansons sur les violences policières. »

Killa Ace, de son vrai nom Ali Cham est connu pour être le défenseur des droits de l’homme. A l’époque de Yahya Jameh, il dénonçait la terreur dans laquelle vivaient les gambiens dans ses chansons. Ses thématiques ont toujours été les suivantes : corruption, torture, arrestations arbitraires, assassinats, censure, disparitions inexpliquées, politique de la peur,… Il avait même surnommé l’ancien président « Monstre de Kanilai »

Il avait été une fois menacé de mort et s’était réfugié au Sénégal voisin

Photo: Le Point

Sandra Kohet

Tags

SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer