Asie

La fornication pourrait bientôt être un crime en Indonésie

L’Indonésie s’apprête à adopter un nouveau code pénal qui érige en infraction pénale la fornication et prévoit des peines sévères en cas d’atteinte à la dignité du président.

Ce pays à majorité musulmane est le plus peuplé du monde et compte d’importantes minorités chrétiennes, hindoues et bouddhistes, mais il a récemment connu une tendance à une piété religieuse accrue et à un activisme islamique conservateur.

Publicité

Le nouveau code pénal devrait être adopté la semaine prochaine, après que le parlement et le gouvernement se soient mis d’accord sur un projet final mercredi, ont déclaré quatre parlementaires à Reuters.

Les législateurs affirment que le nouveau code pénal, qui remplacerait un ensemble de lois de l’époque coloniale néerlandaise, est une expression attendue depuis longtemps de l’indépendance et de la religiosité indonésienne.

« L’État doit protéger les citoyens d’un comportement contraire aux préceptes suprêmes de Dieu », a déclaré Nasir Djamil, un homme politique du Parti Prosperous Justice. Il a noté que les dirigeants de toutes les religions avaient été consultés sur les changements étant donné que l’idéologie fondatrice de l’Indonésie s’appuie sur la croyance en Dieu.

En vertu des lois proposées, la cohabitation pourrait être passible d’une peine de six mois de prison ou d’une amende maximale de 10 millions de roupies (710 dollars), ce qui représente trois mois de salaire pour de nombreux Indonésiens.

Une peine d’emprisonnement maximale d’un an peut également être appliquée à un homme ou une femme qui a des rapports sexuels avec une personne qui n’est pas son (sa) conjoint(e) légal(e).

Publicité 2


Il y aura également une peine d’emprisonnement maximale de quatre ans pour les femmes reconnues coupables d’avoir commis un avortement, applicable s’il n’y a pas eu urgence médicale ou viol. Le code prévoit en outre des amendes pour certaines personnes qui font la promotion de la contraception, ainsi qu’une peine d’emprisonnement de six mois pour toute discussion non autorisée sur les « outils de l’avortement ».

Crédit photo : scmp

https://www.reuters.com/article/us-indonesia-politics-rights/millions-may-risk-jail-as-indonesia-to-outlaw-sex-outside-marriage-idUSKBN1W32BV
Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer