La pollution de l’air cause 20% de décès de nourrissons en Afrique Subsaharienne

0
Selon une étude publiée par l’Université de Stanford et l’Université de Californie à San Diego aux Etats-Unis, la pollution de l’air est responsable d’un décès infantile sur cinq au Nigeria et dans d’autres pays d’Afrique subsaharienne.

L’équipe de recherche a examiné les données combinées de plus de 15 ans sur environ 1 million de naissances dans 30 pays de l’Afrique subsaharienne et a trouvé que les mesures par satellite des particules, ont contribué à 20% des décès infantiles.

Les particules sont un mélange de petites particules et de gouttelettes liquides dans l’air qui, une fois inhalées, peuvent endommager le cœur et les poumons.

Publicité

De nombreux pays riches ont récemment utilisé une législation pour nettoyer leur air”, a déclaré Marshall Burke, co-auteur de l’étude et professeur adjoint de sciences du système Terre à l’École des sciences de la Terre, de l’énergie et de l’environnement à Stanford.

«Nous constatons que si les pays d’Afrique pouvaient réduire les particules comme les pays riches, les avantages pour la santé infantile pourraient être plus importants que la plupart des interventions sanitaires actuellement utilisées, comme les vaccinations ou les compléments alimentaires et hydriques“.

Les chercheurs, dans le rapport publié mercredi, ont déclaré que même de petites diminutions de la quantité de particules dans l’air peuvent entraîner une diminution substantielle des décès infantiles et que trouver des moyens rentables d’améliorer l’air devrait être une priorité politique et de recherche.

«Nous avons maintenant une meilleure idée des immenses avantages de l’amélioration de la qualité de l’air pour la santé infantile», a déclaré Sam Heft-Neal, chercheur au Centre de sécurité alimentaire et de l’environnement de Stanford.

“Ensuite, nous devons établir comment ces améliorations peuvent être réalisées.”

Le problème de la pollution de l’air en Afrique est devenu une préoccupation croissante pour les organisations de recherche internationales.

Publicité


L’année dernière, une étude de l’Organisation de coopération et de développement économiques a révélé que la pollution de l’air est responsable de plus de décès dans la région de l’Afrique subsaharienne que la malnutrition ou l’eau sale.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X