Afrique

L’Allemagne admet avoir commis un génocide en Namibie pendant la période coloniale et fait une promesse

L’Allemagne a reconnu pour la première fois vendredi qu’elle avait commis un génocide en Namibie pendant son occupation coloniale, Berlin promettant un soutien financier de plus d’un milliard d’euros pour des projets d’aide dans la nation africaine.

« Nous qualifierons maintenant officiellement ces événements pour ce qu’ils sont du point de vue d’aujourd’hui : un génocide », a déclaré le ministre des affaires étrangères allemand, Heiko Maas, dans un communiqué.

Publicité

Il a salué l’accord conclu avec la Namibie après plus de cinq ans de négociations sur les événements survenus dans le territoire colonisé par l’Allemagne de 1884 à 1915.

Les colons allemands ont tué des dizaines de milliers d’autochtones Herero et Nama lors des massacres de 1904 à 1908, considérés par de nombreux historiens comme le premier génocide du XXe siècle.

« À la lumière de la responsabilité historique et morale de l’Allemagne, nous demanderons pardon à la Namibie et aux descendants des victimes » pour les « atrocités » commises, a déclaré M. Maas.

Dans un « geste de reconnaissance des immenses souffrances infligées aux victimes », Berlin va soutenir « la reconstruction et le développement » de la Namibie via un programme financier de 1,1 milliard d’euros (1,34 milliard de dollars), a-t-il ajouté, tout en précisant qu’il ne s’agissait pas d’une compensation sur une base légale.

La somme sera versée sur 30 ans, selon des sources proches des négociations, et doit bénéficier en priorité aux descendants des peuples Hereo et Nama.

Les atrocités commises pendant la colonisation empoisonnent depuis des années les relations entre les deux nations.

Privés de leur bétail et de leur terre, les Hereo se sont révoltés en 1904, tuant une centaine de colons. Un an plus tard, les Nama se rebellent à leur tour.

Publicité 2

Le général allemand Lothar von Trotha, envoyé pour réprimer les soulèvements, a ordonné l’extermination des peuples. Au moins 60 000 Hereos et environ 10 000 Namas sont tués entre 1904 et 1908.

Les soldats coloniaux ont procédé à des exécutions de masse, ont exilé des hommes, des femmes et des enfants dans le désert où des milliers d’entre eux sont morts de soif et ont établi des camps de concentration comme le Shark Island.

LIRE AUSSI : Génocide en Namibie : le président Hage Geingob rejette l’offre de réparations de l’Allemagne

Crédit photo : rfi

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page