FootballSport

LDC/Liverpool-Atletico Madrid: le président des colchoneros lance les hostilités pour le match retour

Enrique Cerce le président des colchoneros vient de lancer les hostilités en attendant le match retour des huitièmes de finale entre son équipe l’Atlético Madrid et Liverpool FC.

Cerezo a particulièrement critiqué le stade d’Anfield en indiquant que l’enceinte mythique de Liverpool ne passerait même pas l’examen technique. Le président madrilène critique la prétendue vétusté d’Anfiled Road, le mythique stade des Reds :

Publicité

“Anfield est un grand stade, mais il est vieux. Il ne passerait pas au contrôle technique ! Selon la presse, il y a une semaine nous étions fous alors que maintenant nous sommes bien vivants. Ils n’ont pas perdu en près de 30 matchs, ils disent être la meilleure équipe du monde. Nous sommes satisfaits des résultats, mais il reste encore un match à jouer. Nous nous sommes retrouvés, c’est la meilleure nouvelle”, a déclaré l’Espagnol.

C’est donc une belle initiative pour faire monter la pression avant le match retour.

En liga, l’Atletico Madrid occupe la quatrième place du classement. Une position justifiée par le fait que plusieurs joueurs du secteur offensif sont blessés. A cela s’ajoute le manque de résultats depuis le début de la saison.

Pour le match aller des huitièmes de finale de la ligue des champions, les colchoneros ont pris une belle avance en remportant la rencontre (1-0) face à Liverpool le tenant du titre, au stade du Wanda Metropoliano.

Le match retour est prévu à Anfield le 11 mars prochain.

Crédit photo: l’Espagnol

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer