Divers

Le célibat des prêtres n’est pas une “option”, insiste le pape François

Prêtre et marié, c’est non. Le pape François a clairement rejeté ce lundi toute remise en cause générale du célibat des prêtres, en vigueur dans le catholicisme romain, qualifié de “don pour l’Église” qui ne peut pas devenir “optionnel”.

«Personnellement, je pense que le célibat est un don pour l’Eglise. Deuxièmement, je ne suis pas d’accord pour permettre que le célibat soit optionnel. Non», a déclaré le pape, interrogé dans l’avion qui le ramenait du Panama sur l’éventuel mariage des prêtres ou l’ordination d’hommes mariés.

Publicité

“Deuxièmement, je ne pense pas que le célibat optionnel devrait être autorisé. Non”, dit-il.

Le pape a néanmoins envisagé “quelques possibilités pour des endroits très reculés” comme les îles du Pacifique ou l’Amazonie, quand “il y a une nécessité pastorale”. “C’est une chose en discussion avec les théologiens, ce n’est pas ma décision”, a-t-il prudemment ajouté.

Le pontife argentin a répété à plusieurs reprises qu’il n’existait aucune interdiction doctrinale voulant que les hommes mariés ne deviennent prêtres et que, par conséquent, la discipline pourrait être modifiée.

Saint Pierre, le premier pape de l’église, a eu une belle-mère, selon la Bible.

Le célibat a été imposé au 11ème siècle, peut-être en partie pour empêcher les descendants des prêtres d’hériter des biens de l’église.

Certains membres de l’église estiment qu’il est temps de se joindre à de nombreuses églises catholiques de rite oriental pour permettre aux hommes mariés d’être prêtres. Les prêtres anglicans mariés désireux de se convertir au catholicisme ont déjà été accueillis.

Le cardinal Pietro Parolin, numéro deux du Vatican, a laissé entendre lors d’une interview l’an dernier que l’Église pourrait «examiner progressivement la question» de manière approfondie, tout en excluant tout «changement radical».

Environ 60 000 prêtres ont abandonné leur vocation au cours des dernières décennies, souvent pour se marier.

Pub


Le pape François a suggéré en 2017 que l’église «réfléchit » sur la question de l’ordonnance de «viri probati», des hommes mariés aux vertus éprouvées, en particulier dans les endroits reculés où les prêtres sont rares.

L’idée sera probablement à l’ordre du jour lors du Synode de cette année consacré à l’Amazonie, immense territoire où le clergé se fait rare.

Sentant un possible changement d’attitude, environ 300 anciens prêtres en Italie, mariés, ont envoyé une lettre à François l’année dernière pour lui proposer de reprendre leur vêtements de prêtre s’il y a besoin.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer