À la UneUSA
Trending

« L’ère d’un tyran a pris fin » : le président iranien célèbre le départ de Donald Trump

Le président iranien Hassan Rouhani a salué le départ de la Maison-Blanche du «tyran» Donald Trump, affirmant que « la balle est désormais dans le camp de l’Amérique » pour revenir à un accord historique sur le nucléaire et lever les sanctions contre Téhéran.

Donald Trump doit quitter ses fonctions plus tard dans la journée pour laisser la place au président élu Joe Biden, dont l’équipe a signalé sa volonté de renouer le dialogue avec Téhéran.

Publicité

« L’ère d’un tyran a pris fin et aujourd’hui c’est le dernier jour de son règne sinistre », a déclaré Rouhani dans des remarques télévisées à son cabinet.

Il a qualifié Trump de « quelqu’un dont les quatre années au pouvoir n’ont porté d’autre fruit que l’injustice et la corruption et causant des problèmes à son propre peuple et au monde. »

Au cours de son mandat, M. Trump a mené une campagne de « pression maximale » contre l’Iran, en écartant Washington d’un accord historique sur le nucléaire avec Téhéran en 2018 et en réimposant des sanctions punitives.

Les sanctions visaient les ventes de pétrole et les relations bancaires internationales vitales de l’Iran, plongeant son économie dans une profonde récession.

L’accord nucléaire, conclu entre les grandes puissances et l’Iran en 2015 lorsque Biden était vice-président sous Barack Obama, imposait des limites claires aux activités nucléaires de l’Iran en échange d’un allégement des sanctions internationales.

Depuis 2019, Téhéran a rompu le respect de la plupart des limites fixées par l’accord en réponse à l’abandon des sanctions par Washington et à l’incapacité des autres parties à les compenser.

Publicité 2

M. Rouhani a déclaré que la carrière politique de Trump est désormais morte… mais le JCPOA est vivant », en référence au nom officiel de l’accord, le Plan d’action global conjoint.

« Il a fait tout ce qu’il pouvait pour détruire le JCPOA, mais il n’a pas pu. Nous nous attendons à ce que (l’administration de Biden) revienne à la loi et aux engagements et qu’elle tente, si possible, d’éliminer les taches des quatre dernières années au cours des quatre prochaines années », a-t-il ajouté.

Crédit photo : headtopics

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button