Coronavirus

Les Noirs de plus en plus infectés par le coronavirus selon une étude

Lorsque le monde a été frappé par le nouveau coronavirus, les Noirs affirmaient que, pour une raison quelconque, ils étaient immunisés contre la maladie. Les experts et la recherche ont cependant révélé que cette notion a été récemment contredite.

Une nouvelle étude de ProBublica a révélé que davantage de Noirs, en particulier ceux des communautés typiquement noires, contractent le virus et meurent à un rythme très inquiétant.

Publicité

Le centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) aux États-Unis documente les statistiques relatives à la pandémie de COVID-19 et publie fréquemment des informations détaillées sur le virus.

Les  recherches de ProPublica indiquent que dans le comté de Milwaukee, sur les 945 cas, les Afro-Américains représentent la moitié des effectifs. Malheureusement, les Noirs représentent également 81% des 27 décès signalés dans ce comté composé à 26% de noirs.

Ces statistiques ont été établies parce que Milwaukee est l’un des endroits aux États-Unis où l’on a pris soin de suivre les effets du virus et où l’on a inclus une ventilation raciale des personnes infectées. Cela met en lumière « la destruction disproportionnée qu’il inflige aux communautés noires dans tout le pays. »

Le rapport révèle en outre que la population de l’État du Michigan compte 14 % de Noirs et que les Afro-Américains représentent 35 % des cas signalés et 40 % des décès en date de vendredi dernier.

Detroit a une énorme population noire et est considéré comme le « point chaud » du COVID-19, avec le plus grand nombre de décès. Bien que la Louisiane n’a pas publié ses cas de coronavirus et ses décès selon la race, 40 % de ses taux de mortalité proviennent de la paroisse d’Orléans, qui abrite de nombreux Noirs.

Les données sur les cas de COVID-19 en Caroline du Nord et l’Illinois révèlent en outre qu’un nombre disproportionné d’Afro-Américains ont été infectés.

Selon ProPublica, les chercheurs et les professionnels de la santé affirment que « la réticence de la nation à suivre le virus par race pourrait masquer une réalité sous-jacente cruciale : il est très probable qu’un nombre disproportionné de ceux qui meurent du coronavirus seront noirs. »

En effet, les membres des communautés noires ont un accès limité aux tests de dépistage du coronavirus et nombre d’entre eux sont également susceptibles d’être victimes de préjugés non déclarés.

Cela ne fait qu’exposer le fait que les Noirs sont déficients en matière de soins de santé aux États-Unis. À cet effet, les experts ont décidé d’unir leurs forces pour attirer l’attention du gouvernement afin qu’il s’intéresse aux données démographiques des patients atteints de COVID-19.

Publicité 2

« Nous savons qu’aux États-Unis, il y a de grandes différences non seulement dans le diagnostic, mais aussi dans le traitement que les Afro-Américains et les autres minorités reçoivent », a déclaré à Buzzfeed le Dr Ebony Hilton, professeur associé d’anesthésiologie et de médecine des soins intensifs à l’université de Virginie.

« Je veux donc m’assurer que durant cette pandémie, les personnes noires et brunes soient traitées de la même manière et que les tests soient disponibles pour tous sans exception. »

Crédit photo : france24

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer