Divers

Burkina Faso: Voici comment l’hypocrisie a tué un religieux, surpris dans une auberge

L’histoire se passe à Saaba, une commune périphérique de Ouagadougou. Il s’agit d’un religieux, interprète de son état dans une église de la localité dont nous taisons le nom, qui  a été surpris, alors qu’il quittait tardivement une chambre de passe, par une de ses connaissances qui y entrait.

Afin d’éviter de se faire reconnaître, un  flagrant délit en perspective, le religieux a préféré passer par le mur. La suite lui a été fatale.

Publicité

Mal lui en a pris car il sera saisi de l’autre côté du mur par des membres Koglwéogo, un groupe d’initiative locale de sécurité, qui patrouillait dans les environs. Ces derniers l’ont pris pour un voleur. Voulant le contraindre à avouer les raisons qui l’ont conduit à escalader de façon suspecte les murs, les Koglweogo vont le rosser de coups avant de le libérer.

Malheureusement, il succombera quelques jours plus tard des suites des sévices corporels reçues, laissant derrière lui une veuve et plusieurs enfants.  A-t-il bien fait ou non en escaladant le mur ?

                                                                                                                                       Yao Junior L.

Tags

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée +224-669-00-03-21 aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer