Côte d'IvoireLittérature

L’Ivoirien Yaya Diomandé, premier lauréat du prix «Voix d’Afriques»

Un rêve devenu réalité dit-il, fier d’avoir décroché le prix pour la première fois de l’histoire en Côte d’Ivoire. Le jeune Yaya Diomandé est le premier lauréat ivoirien du nouveau prix littéraire « Voix d’Afriques » coorganisé par RFI et les éditions JC Lattès.

A bientôt 30 ans et résidant à Abidjan, Yaya Diomandé tentait sa chance contre tout espoir en envoyant son manuscrit comme des milliers d’autres sur le continent africain. Il a donc eu de la moule, son talent a été délicatement repéré parmi les 372 autres manuscrits sélectionnés.

Publicité

Baptisé ”Abobo Marley” le livre de Yaya Diomandé, fait le récit, d’un héro, effréné dans son désir d’aspirer à un avenir meilleur au risque de perdre sa vie dans les vagues. Koné Moussa Alias Mozess le Buinguiste s’évertuait selon l’auteur du livre a obtenir des gains afin d’offrir le pèlerinage musulman annuel à sa génitrice.

L'Ivoirien Yaya Diomandé, premier lauréat du prix «Voix d'Afriques»

Dans une courte interview accordée à RFI, Yaya Diomandé disait exposer par ce livre les réalités locales, celles de la Côte d’Ivoire et porter également la voix d’un bas peuple à l’estomac creux qu’on entend guère.

En France pour la première fois, Yaya Diomandé y séjournera pendant deux mois en résidence à la Cité internationale des arts. Son roman ”Abobo Marley” sera disponible en librairie ce mercredi aux éditions JC Lattès, partenaire du prix avec RFI.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page