Santé

L’Ouganda commence le plus grand essai d’un vaccin contre le virus Ebola

Des chercheurs ougandais ont entrepris le plus grand essai jamais réalisé d’un vaccin expérimental contre Ebola qui devrait être mis au point au Congo, où l’épidémie mortelle a tué plus de 1 800 personnes.

L’essai du vaccin Janssen Pharmaceuticals sera effectué sur environ 800 personnes dans le district occidental de Mbarara et est soutenu par Médecins sans frontières et la London School of Hygiene and Tropical Medicine.

Publicité

Pontiano Kaleebu, un chercheur ougandais qui dirige l’essai, a déclaré vendredi qu’il regrettait que le vaccin Janssen n’ait pas encore été mis au point au Congo. Le ministre de la Santé qui a démissionné le mois dernier s’était opposé à son déploiement, affirmant qu’un deuxième vaccin pourrait créer de la confusion sur le terrain.

Déjà plus de 180 000 personnes touchées par l’épidémie qui dure depuis un an au Congo ont reçu un vaccin expérimental mais efficace de Merck, mais les experts de la santé s’inquiètent de la disponibilité des doses car le virus se propage maintenant dans une grande ville, Goma, le long de la frontière du Rwanda.

Les experts de la santé ont observé avec consternation que la promesse du vaccin Merck a été largement éclipsée par de graves défis aux efforts de confinement du virus, notamment les attaques rebelles et la résistance communautaire dans une partie du Congo qui n’avait jamais connu Ebola auparavant.

Le vaccin Janssen a déjà été testé sur environ 6 000 personnes, la plupart d’entre elles étant africaines, a indiqué M. Kaleebu.

« Nous sommes enthousiasmés par cet essai parce qu’il s’agit d’un des vaccins prometteurs. C’est un de ces vaccins qui ont montré beaucoup de promesses dans les études sur les animaux mais aussi dans d’autres essais qui ont été menés », a-t-il expliqué.

Des chercheurs ougandais ont déclaré que le nouvel essai devrait durer deux ans et qu’il testera la durée de toute protection contre Ebola. Juliet Mwanga, co-investigatrice de l’essai, a déclaré qu’il est nécessaire « d’étudier de nombreux vaccins » à la lumière de l’épidémie du Congo.

L’Ouganda a été frappé par le virus dans le passé. Alors qu’il est actuellement indemne du virus, trois personnes sont mortes en juin après être entrées dans le district de Kasese, sur un sentier non surveillé. Les membres de leur famille ont été ramenés au Congo pour y être soignés.

Publicité 2


Le virus Ebola peut se propager rapidement et être mortel dans 90 % des cas. Les symptômes comprennent de la fièvre, des vomissements, de la diarrhée, des douleurs musculaires et parfois des hémorragies internes et externes.

Le virus se propage le plus souvent par contact étroit avec les fluides corporels des personnes présentant des symptômes et avec des objets contaminés tels que des draps.

Crédit photo : nypost

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer