Divers

Zimbabwe: l’un des petits du célèbre lion Cécil abattu

Selon plusieurs sources concordantes, l’un des petits du célèbre lion Cecil, a été abattu dans le parc Hwange il y a quelques jours, par un chasseur de trophées au Zimbabwe. Appelé  Xanda, le fils du lion Cecil a été tué dans les mêmes conditions que sa mère, tuée en 2015 par un dentiste amateur de safari.

Selon the Télégraph, le lion a été tué alors qu’il se trouvait hors de la zone protégée du parc national Hwange lors d’un safari organisé par un chasseur zimbabwéen. Quand le chasseur s’est aperçu que la bête portait un collier GPS, il a rendu sa dépouille aux scientifiques.

Publicité

L’on se souvient qu’en juillet 2015 , le célèbre lion Cecil avait été illégalement abattu par un chasseur américain dans le même parc de Hwange. Cet acte odieux avait suscité une indignation planétaire. Plusieurs chasseurs en provenance des Etats-Unis ou d’Afrique du Sud paient des dizaines de milliers de dollars pour leur permis de chasse.

Cecil était un célèbre lion résident, à crinière noire du parc national Hwange au Zimbabwe. Il  a été arraché à la vie par un dentiste américain, d’après une enquête qui avait été menée par les écologistes.

Les écologistes indiquent par ailleurs que Walter Palmer avaient payé $ 55,000 pour chasser et tuer Cecil avec un arc et une flèche. Cet incident était survenu vers le 6 Juillet. L’homme avait porté une tenue de chasse professionnelle. Le bourreau de la bête l’avait attiré en dehors des limites de la réserve protégée en utilisant un animal mort comme appât. Comme tout animal, Cecil n’avait pas pu résister au piège. C’est de là que le pire est survenu.

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer