MondeTechnologie

Malgré le fiasco du Samsung Note 7, le groupe Samsung reste numéro un

Suite aux analyses des cabinets IDC et Strategy Analytics , malgré les problèmes qu’ ont occasionné le fiasco du Galaxy Note 7, la marque Samsung garde la première place mondiale sur le marché des Smartphones.

Selon les deux cabinets, la part de marché de samsung était un peu plus de 23% un an plus tôt, mais elle a été ramenée à environ 20%.

Publicité

Le groupe informatique américain Apple qui est le plus gros rival du groupe Sud-Coréen, a aussi eu du recul au niveau de ses ventes, et d’après IDC, il n’émarge qu’à 12,5% du marché, et selon Strategy Analytics il occupe 12,1%.

Malgré le fiasco du Samsung Note 7, le groupe Samsung reste numéro un

Melissa Chau analyste d’IDC affirme :

« La domination de Samsung sur le marché n’a pas été contestée sur le court terme, même avec le rappel très médiatisé du Galaxy Note 7, mais l’impact à long terme sur la marque Samsung reste à voir ».

Si plusieurs exemplaires du Galaxy Note 7, ne prenaient pas feu ou bien n’explosaient pas, ce dernier serait devenu un produit phare de Samsung, qui a effectué un premier rappel massif en début du mois de septembre, car il a incriminé les batteries.

La production a été finalement abandonnée suite au constat que les appareils de remplacement ont eux aussi commencé à s’enflammer.

Malgré le fiasco du Samsung Note 7, le groupe Samsung reste numéro un

NeilMawston chez StrategyAnalytics pense que Le rappel de Samsung « a été mal géré, ce qui a écorné l’image de marque et laissé un grand trou dans la gamme des Smartphones haut de gamme ».

Publicité 2

Melissa Chau relève :

« Dans un marché qui de manière générale arrive à maturité, c’est Noël avant l’heure pour les fabricants cherchant à capitaliser sur d’autres appareils à grand écran comme l’iPhone 7 Plus d’Apple ou le Google Pixel ».

Du terrain continue à être gagné au troisième trimestre par les fabricants chinois. Huawei a notamment confirmé sa troisième place mondiale après Samsung et Apple, avec une part de marché estimée par les deux cabinets à environ 9%.

Qu’en pensez-vous ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page