À la UneAfriqueMaliPolitique

Mali-49 soldats ivoiriens / Le porte-parole de la Minusma sommé de quitter le pays pour avoir menti

Les autorités maliennes prennent très au sérieux l’affaire des 49 soldats ivoiriens qualifiés de mercenaires. Elles n’entendent donc pas laisser passer des mensonges et autres libertés avec la vérité. Pour n’avoir pas fourni les justifications de ses allégations sur la présence des 49 soldats ivoiriens à Bamako, Olivier Salgado, porte-parole de la Minusma a été prié de quitter le Mali.

Olivier Salgado, porte-parole de la Minusma devra faire ses valises et quitter le Mali au plus grand tard le vendredi 22 juillet 2022. C’est la mesure de rétorsion prise contre lui par les autorités maliennes. Ce dernier avait tweeté que les autorités maliennes avaient été informées de l’arrivée des 49 soldats ivoiriens à l’aéroport de Bamako.

Une assertion farouchement contestée par les autorités maliennes. Par le truchement du ministère des Affaires étrangères, elles ont demandé au porte-parole de la Minusma de clarifier ses dires et en apporter les preuves. Mieux, Bamako a tendu une perche au fonctionnaire onusien en lui demandant de faire un démenti de ses propos qui n’étaient pas vérifiés sur l’affaire.

Les interpellations du ministère des affaires étrangères sont restés lettre morte. Confrontées au mutisme du concerné, le Mali a convoqué l’une de ses premières responsables au sein de la Minusma hier. Séance tenante, il lui a été signifiée la décision d’expulsion d’Olivier Salgado du Mali. Le Mali gère cette affaire sur les doubles plans diplomatique et judiciaire et réitère sa disponibilité à travailler avec la Minusma.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!