À la UneMaliPolitique

Mali/ Un coup d’Etat déjoué par les militaires au pouvoir

Un coup d’Etat déjoué encore au Mali. C’est ce que la junte militaire relaie par ses canaux d’informations. Depuis le vendredi 5 novembre, l’affaire a été portée devant le grand public. On en sait un peu plus sur les personnalités soupçonnés d’avoir voulu faire un pronunciamiento contre le Colonel Assimi Goita.

Au Mali, la junte militaire parle d’un énième coup d’Etat qui aurait été déjoué les jours précédents. Dans cette affaire de coup d’Etat, plusieurs personnalités de l’ancien régime sont accusées d’avoir tenté de renverser le Colonel Assimi Goita. Parmi elles, six personnalités maliennes ont été placées sous mandat de dépôt cette semaine. La justice malienne les accuse de tentative de coup d’État et de complot contre le gouvernement.

Parmi les personnalités soupçonnés de putsch, on note un ancien secrétaire général de la présidence et un ancien chef de la Sécurité d’État, un patron des services maliens de renseignements. D’après la justice, toutes ces personnalités avaient disparu depuis plusieurs semaines. On ne sait pas exactement dans quelles circonstances elles ont été arrêtées.

L’ex-Secrétaire général de la Présidence Kalilou Doumbia, arrêté depuis le 6 septembre 2021, fait partie des personnes incriminées. Il travaillait avec le premier président de la Transition malienne, Bah Ndaw. Il est détenu depuis mercredi dernier au camp 1 de la gendarmerie à Bamako. 

Avec lui, on accuse aussi le colonel-major Kassoum Goïta, ex-patron des services de renseignements maliens. Dans son cas, il a été arrêté le 4 octobre, avec quatre autres personnes, dont un commissaire de police et un marabout. 

Selon le procureur du tribunal de Grande instance de la commune 6 de Bamako, qui a confirmé ces informations vendredi de façon officielle, une information judiciaire a été ouverte à leur encontre pour « association de malfaiteurs », « tentative de coup d’État » et « complot contre le gouvernement ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page