SportUncategorized
A la Une

Manchester United: une ancienne gloire du club tacle Marcus Rashford

Après avoir défendu Cristiano Ronaldo suite aux nombreuses critiques à son endroit, l’ancien légendaire joueur de Manchester United Roy Keane pointe du doigt les joueurs qui selon lui font reculer le club anglais.

Malgré sa victoire obtenue 3-0 contre Brentford en premier league, Manchester United pointe à une inquiétante 6e place synonyme de non-participation l’an prochain à la Ligue des Champions, cela à deux journées de la fin du championnat.

Une situation préoccupante qui a emmené l’ex gloire de Man United, Roy Keane à pointer du doigt le laxisme de certains joueurs. L’un d’eux selon lui est Marcus Rashford, jadis grand espoir du football anglais qui est aujourd’hui en baisse permanente.

lire aussi: Premier League: Anthony Martial file en Liga


« Rashford a cessé de courir derrière. Il manque certainement de confiance. Nous avons déjà vu sa qualité, mais nous ne l’avons pas vue depuis un an ou deux maintenant. » a dit Roy Keane aujourd’hui consultant pour une chaine de télévision privée anglaise. Il a ajouté : Il a détourné son attention du ballon avec tous les trucs hors du terrain, et c’est pourquoi je garde tout le temps un œil sur mes jeunes joueurs. Rashford existe depuis quelques années maintenant et il a cette expérience, il a joué au football international. Il ne mélange pas assez son jeu, il n’a pas l’air d’avoir mûri. Nous avons vu quelques matchs récemment où, même lorsqu’il joue à Liverpool au milieu, il a joué comme un enfant. Il n’a rien appris sur le jeu. Il dérive juste. Il a perdu la faim – ces jeunes joueurs gagnent beaucoup d’argent et bonne chance mais il a perdu l’œil du tigre et il a du mal à le récupérer », dit-il.

Brighton et Crystal Palace sont les deux derniers adversaires de Manchester qui garde un maigre espoir de disputer au moins les barrages d’accession à la prochaine Ligue Européenne des Champions.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page