People

Meghan Markle : la duchesse du Sussex révèle avoir fait une fausse couche en juillet

Meghan Markle était enceinte de son deuxième enfant, mais elle a fait une fausse couche en juillet dernier. C’est dans une tribune publiée mercredi par le New York Times que la duchesse de Sussex a fait part de cette triste nouvelle.

« Après avoir changé sa couche [de son fils Archie], j’ai ressenti une forte crampe. Je me suis laissée tomber au sol avec lui dans mes bras, en fredonnant une berceuse pour nous garder tous les deux calmes, la mélodie joyeuse contrastant fortement avec mon sentiment que quelque chose n’allait pas, explique-t-elle. Quelques heures plus tard, j’étais allongé sur un lit d’hôpital, tenant la main de mon mari. Je sentais la moiteur de sa paume et embrassais ses jointures, humides de nos larmes. En regardant les murs blancs et froids, mes yeux se sont brouillés. J’ai essayé d’imaginer comment nous guéririons. »

Publicité

L’ancienne actrice et membre de la famille royale britannique a décrit la difficulté de perdre son deuxième enfant et a évoqué les épreuves de l’année écoulée dans cette pièce profondément personnelle.

Elle est revenue sur une interview réalisée lors d’une tournée royale fin 2019, dans laquelle elle a retenu ses larmes après qu’un journaliste lui ait demandé « Ça va ?

« Assise dans un lit d’hôpital, en regardant le cœur de mon mari se briser alors qu’il essayait de tenir les morceaux brisés du mien, j’ai réalisé que la seule façon de commencer à guérir est de demander d’abord « Est-ce que ça va ? a écrit Meghan.

« Perdre un enfant signifie porter un chagrin presque insupportable, vécu par beaucoup, mais dont peu parlent », dit-elle.

Environ 10% des grossesses se terminent par une fausse couche, selon l’American College of Obstetricians and Gynecologists, un chiffre auquel Meghan fait allusion dans son article. Mais de nombreuses femmes hésitent à parler de leurs expériences avec leur employeur, leurs collègues ou leurs amis, par honte ou par crainte de la discrimination.

Publicité 2

« Malgré le point commun stupéfiant de cette douleur, la conversation reste taboue, criblée de honte (injustifiée) et perpétuant un cycle de deuil solitaire », a écrit Meghan.

Comme près de 80 % des fausses couches surviennent au cours du premier trimestre, les femmes sont souvent encouragées à garder leur grossesse secrète jusqu’à ce qu’elles aient atteint au moins 12 semaines.

Crédit photo : cnn

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page