Technologie

Messenger Kids: Facebook crée la messagerie pour enfants

Facebook s’intéresse également aux enfants. Avec sa nouvelle application, l’objectif du réseau social n’est pas de se faire de l’argent. Messenger Kids, une application sans pub, sans achats intégrés et sous contrôle des parents, c’est le pari de Mark Zuckerberg lancé ce lundi 04 décembre aux Etats-Unis.

Le groupe Facebook a expliqué dans un communiqué l’objectif de Messenger Kids « C’est une application de discussion vidéo et de messages conçue pour que les enfants puissent contacter famille et amis validés par leurs parents, qui contrôlent entièrement la liste de contacts ». Dans cette fonctionnalité, Facebook précise: « Il n’y a pas de publicités, pas d’achats intégrés ». « Nous voulons être sûrs que les usages de la technologie par nos enfants sont positifs, sûrs et adaptés à leur âge », affirme le groupe en ajoutant que l’application est conforme à la réglementation sur la protection des enfants sur Internet en vigueur aux Etats-Unis.

Publicité

Pour l’instant, l’application est disponible seulement sur les appareils Apple et aux Etats-Unis mais, sera proposée via les boutiques en ligne d’applications d’Amazon et de Google.

Lorsque l’application est téléchargée, les parents créent un compte Messenger Kids pour leur enfant via leur propre compte Facebook. Ils ont la latitude de choisir les contacts qui doivent figurer dans la liste de leur enfant. Une bonne stratégie pour Facebook de fidéliser ses utilisateurs dès le plus bas âge.

Par ailleurs, proposer des produits technologiques destinés aux plus jeunes est un risque pour les entreprises, les associations de protection de l’enfance et les autorités étant aux aguets sur ce sujet. En octobre dernier, un groupe d’associations américaines avait fustigé les montres connectées pour enfants qui selon eux, pourraient rendre ces derniers vulnérables à des pirates informatiques ou des criminels.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page