Monde

Mexique : une nouvelle loi votée pour canaliser l’obésité

Une nouvelle loi imposant de larges vignettes d’avertissement sur les produits trop gras, trop sucrés ou trop salés a été votée au Mexique, pour lutter contre le fléau d’obésité qui touche un tiers de la population mexicaine.

Selon la correspondante de la Radio France Internationale, avec la loi qui vient d’être votée par le Parlement, les étiquettes alimentaires indéchiffrables vont être remplacées par de grandes vignettes qui avertissent que le produit est trop gras, trop salé ou trop sucré.

Publicité

À Mexico, à l’heure du déjeuner, les stands de rue fourmillent de clients affamés et les vendeurs de rue n’arrêtent pas : « Je vends des bonbons, des biscuits, des sucettes, de la crème de lait, du chocolat et des chips », précise un vendeur.

Il y a 30 ans, le Mexique, qui est aussi l’un des grands pays producteurs de fruits et légumes, ne connaissait pas ce problème. L’arrivée du commerce international dans les années 1980 puis, en 1994, du traité de libre-échange avec le Canada et les États-Unis, ont entraîné l’arrivée massive des produits américains très transformés.

Le marché mexicain a soudain été inondé de maïs américain bon marché, de fast-food et de sirop de glucose : beaucoup de calories vides à bas coût. Dans le même temps, la production agricole mexicaine, comme les tomates, les avocats, les fraises, a commencé à s’exporter massivement vers les États-Unis. Un échange duquel le Mexique sort perdant en termes de santé.

Photo: RFI

SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page