DiversSociété

Une millionnaire qui possédait des maisons et des voitures de luxe réduite à mendier dans les rues : Vidéo  

Une femme de 50 ans appelée Dorcas Kagengo a partagé sa sombre histoire tout en appelant à l’aide. 

Dorcas était une millionnaire qui possédait des maisons, des terrains et des voitures de luxe. Elle dit être devenue riche plus jeune et avoir acquis des propriétés. 

Dorcas est née dans un foyer brisé.  Jusqu’à présent, elle ne sait pas qui est son père. Selon la femme, elle a décroché le gros lot dans la trentaine et est devenue très riche. À cette époque, elle possédait des propriétés et des voitures de luxe.

Lire aussi: Descente aux enfers: de joueur multimillionnaire il finit serveur dans un café (afrikmag.com)

Dorcas a révélé qu’elle avait décroché un énorme travail en tant qu’administratrice de bureau et elle touchait des millions. À 33 ans, elle était millionnaire et achetait beaucoup de choses de luxe. Malheureusement, l’histoire de Dorcas a pris une autre tournure après son voyage en Arabie saoudite à la recherche d’un autre travail qui, selon elle, lui rapporterait plus d’argent. En y arrivant, elle a commencé à souffrir de diverses sortes de maladies allant de l’insuffisance rénale, au diabète, etc.  

Comme les maladies persistaient, elle a dû rentrer chez elle et vendre toutes ses propriétés et utilisait l’argent pour se faire soigner. Maintenant, elle n’a plus rien en son nom et elle fait appel aux personnes de bonne volonté pour lui venir en aide. Son histoire a été partagée par nos confrères de Afrimax qui lui ont payée une visite et aider à faire connaître son histoire au monde. 

Regardez la vidéo ci-dessous…

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page