Nigeria

Nigeria: Des élèves attachés à des crucifix et battus pour être venus en retard à l’école (photos)

Trois personnes, dont une directrice d’école, ont été arrêtées pour avoir infligées une punition inhumaine à deux élèves.

CNN rapporte que pour être arrivés à l’école en retard, ces deux élèves ont été attachés à des crucifix avant d’être battus de manière impitoyable.

Les élèves ont été fouettés par un enseignant devant leur école mercredi matin dans la ville reculée d’Ayetoro, dans l’État d’Ogun, au nord-ouest de Lagos.

Publicité

Nigeria: Des élèves attachés à des crucifix et battus pour être venus en retard à l'école (photos)

« Ils étaient attachés à des bois faits pour ressembler à un crucifix quand un policier en patrouille les a vus, ils ont demandé au directeur et au propriétaire de l’école de les détacher mais ils ont refusé, ils ont même battu l’un des policiers », a déclaré Abimbola Oyeyemi, Porte-parole de la police de l’Etat d’Ogun à la CNN.

Le commandement de la police de l’Etat a déclaré qu’une enquête a été ouverte, soulignant que le directeur de l’école, le propriétaire, et un enseignant ont été accusés d’agression et pour coups et blessures graves.

Nigeria: Des élèves attachés à des crucifix et battus pour être venus en retard à l'école (photos)

Les châtiments corporels sont une forme courante de punition dans de nombreuses écoles nigérianes malgré ses résultats négatifs sur les enfants.

Le Nigeria ne figure pas parmi les 60 états et territoires qui ont interdit les châtiments corporels bien que des organisations internationales demandent que cela soit fait.

L’agence des Nations Unies pour les enfants estime qu’environ 300 millions d’enfants âgés de 2 ans sont constamment victimes de châtiments corporels dans le monde.

Crédit photo : CNN

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page