Nigeria

Nigeria : des photos de plusieurs hommes « enchaînés » découvertes dans le sanctuaire d’un féticheur (photos)

Des photos de différents hommes et femmes « enchaînés » ont été découvertes dans un sanctuaire de l’État de Rivers après qu’un féticheur originaire de l’État du Delta a été surpris en train d’enterrer vivant un bébé de trois mois.

Nigeria : des photos de plusieurs hommes « enchaînés » découvertes dans le sanctuaire d’un féticheur (photos)

L’histoire a été partagée sur Facebook par un témoin.

« Un féticheur originaire de l’État du Delta, qui vivait à Edeoha, dans le quartier d’Upata Ekpeye, a été surpris en train d’enterrer vivant un enfant de trois mois et, après avoir été confronté et battu pour avouer, il a disparu.

Lors d’une descente à son sanctuaire, on a découvert des centaines de photos clouées, attachées et enchaînées à différents endroits.

Des cadenas étaient attachés aux photos de personnes enchainées. Le bébé mort de 3 mois a été enterré, les jeunes en colère ont tout essayé pour brûler son bâtiment afin de libérer les victimes enchaînées, mais le bâtiment n’a pas pu prendre feu, alors ils l’ont détruit à la place. Tant d’objets et de choses inimaginables ont été trouvés là, et la plupart de ceux dont les photos ont été trouvées là sont tous morts dans la vraie vie.

La bonne nouvelle, c’est que la plupart des aveugles et des victimes d’accidents vasculaires cérébraux dont les photos ont été découvertes ont recouvré leur liberté », a-t-il écrit.

Nigeria : des photos de plusieurs hommes « enchaînés » découvertes dans le sanctuaire d’un féticheur (photos)
Nigeria : des photos de plusieurs hommes « enchaînés » découvertes dans le sanctuaire d’un féticheur (photos)
Nigeria : des photos de plusieurs hommes « enchaînés » découvertes dans le sanctuaire d’un féticheur (photos)
Nigeria : des photos de plusieurs hommes « enchaînés » découvertes dans le sanctuaire d’un féticheur (photos)

Crédit photo : gatmash

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page