À la UneUSA

« Nous savions tous que l’administration Biden allait être mauvaise »: Donald Trump tacle le président américain

L’ancien président a donné son premier discours, dimanche en Floride, depuis son départ de la Maison-Blanche.

Dans le cadre d’une conférence des conservateurs, – la Conservative Political Action Conference, en Floride, Donald Trump s’est exprimé pour la première fois depuis qu’il a quitté la Maison-Blanche.

Publicité

Donald Trump a laissé entendre qu’il pourrait se représenter à la présidence en 2024 et n’a pas manqué de critiqué son successeur Joe Biden. Le républicain a utilisé son discours pour consolider son statut de leader incontesté du parti malgré sa défaite en novembre.

« Je vous manque déjà ? », a commencé M. Trump, sous les applaudissements de ses partisans.

« Je me tiens devant vous aujourd’hui pour déclarer que l’incroyable voyage que nous avons commencé ensemble… il n’y a jamais eu de voyage aussi réussi- nous l’avons commencé ensemble il y a quatre ans et il est loin d’être terminé », a-t-il déclaré.

Il a d’ailleurs démenti la rumeur selon laquelle il envisagerait de créer un nouveau parti. « Nous n’allons pas créer de nouveaux partis, nous n’allons pas diviser notre pouvoir. Nous serons unis et puissants comme jamais. »

L’homme d’affaires de 74 ans a aussi laissé entendre, sans l’affirmer clairement, qu’il pourrait se représenter à l’élection présidentielle de 2024. « Avec votre aide, nous reprendrons la Chambre des représentants, nous reprendrons le Sénat, et ensuite un président républicain fera un retour triomphant à la Maison-Blanche Je me demande bien qui ce sera. »

« Qui sait ? » a-t-il ajouté. « Je pourrais même décider de les battre pour la troisième fois. »

Pointant du doigt les débuts de Joe Biden, Donald Trump a déclaré : « Nous savions tous que l’administration Biden allait être mauvaise, mais aucun d’entre nous n’imaginait à quel point elle serait mauvaise. »

Publicité 2

« Il a parlé de l’énergie. Et je me suis dit que ce type, en fait, il est d’accord avec l’énergie. Il n’était pas d’accord avec l’énergie… il veut des moulins à vent. »

A lire aussi:

Crédit photo : nypost

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page