USA

ONU: Les Etats-Unis quittent le Conseil des Droits de l’homme

L’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Nikki Haley, a dénoncé les partis pris contre Israël au sein de l’organisation. Washington trouve que le Conseil ne se penche pas suffisamment sur les droits de l’homme en Israël.
Nikki Haley a donné comme raison de ce départ, l’inaction de l’ONU. « Nous prenons cette mesure parce que notre engagement ne nous permet pas de continuer à faire partie d’une organisation hypocrite et servant ses propres intérêts, qui fait des droits de l’homme un sujet de moquerie ».
D’après Washington, le Conseil des droits de l’homme « protège des pays qui violent les droits de l’homme », parlant de l’Iran, le Venezuela, ou la République démocratique du Congo, acceptée comme membre pour 2020. Cependant, l’ambassadrice précise que ce retrait « ne signifie pas que nous allons nous soustraire à nos engagements en faveur des droits de l’homme, au contraire ».
Depuis un moment, l’administration Trump procède à la rupture de liens notamment, l’accord de Paris sur le climat et celui sur le nucléaire iranien.
De l’autre côté, le Conseil des droits de l’homme critique depuis peu la décision des Etats-Unis sur la séparation des familles de migrants. « Nous sommes profondément préoccupés par le fait que la politique de tolérance zéro récemment mise en place le long de la frontière sud des Etats-Unis a fait en sorte que des personnes prises en flagrant délit d’entrée irrégulière dans le pays font l’objet de poursuites pénales et que leurs enfants, y compris des enfants extrêmement jeunes, leur sont retirés », déclare une porte-parole du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!